9 avril 2017

L'EBPLO peut s'en vouloir !

Élise Busquet (N°4) a fait beaucoup de mal à nos joueuses en fin de partie (Photo EBPLO).

EBPLO : 62

C. Bourdon (3), E. Antoni (4), M. Brouca (cap 6), A. Campergue (7), A. Boukoulou (8), O. Irabé (13), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (6). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Élan Chalossais : 68

E. Busquet (20), C. Lassègue (6), E. Delas (6), M. Darrieutort (14), N. Lassègue (3), P. Tauzin (cap 4), P. Dupouy (3), L. Brana (4), H. Beguery, L. Ngom (8). Entraîneur : M. Lalanne.

À Mourenx, gymnase municipal, 100 spectateurs environ.

Arbitres : Mlle M. Castéra et M C. Roussin

Les quarts temps : 23-20, 17-12, 9-14, 13-22.

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Campergue (40e).

Pour Élan Chalossais, 3 joueuses sorties pour 5 fautes : E. Busquet (39e), P. Tauzin (39e), C. Lassègue (40e).

 

Cette partie débute avec l’absence de Julie Mur, retenue par des examens scolaires. Malgré tout, ce sont nos joueuses qui prennent la direction des opérations avec Élodie Antoni, Amélie Campergue et Paula Tarnachowicz (21-15, 9e). Beaucoup de paniers sont manqués de part et d’autre, mais l’EBPLO reste toujours devant au score et joue bien collectivement, à l’image de cette belle passe d’Élodie Antoni pour Marlène Brouca (33-25, 16e). Nos filles terminent parfaitement ce premier acte avec un tir à 3 points de Céline Bourdon (40-32, 20e).

Au retour sur le plancher elles semblent animées des mêmes intentions, avec Ophélie Irabé, Alberte Boukoulou et Paula Tarnachowicz (47-36, 26e). Et c’est à partir de ce moment-là que la machine va se dérégler, pour encaisser un 13-2 en 6mn (49-49, 32e). Tout est à refaire, seulement nos joueuses ne trouvent plus la cible, oublient de jouer, ce dont profitent les Landaises pour appuyer là où ça fait mal (52-62, 37e). L’EBPLO jette toutes ses forces dans la bataille, provoque des fautes, mais sa maladresse sur la ligne des lancers francs (20 sur 33 sur l’ensemble de la partie), va lui encore très cher, même si ce n’est pas l’unique raison de sa défaite ! 

 

Martha Chrzanowski : « C'est un nouveau coup dur que nous endurons aujourd'hui ! Une Enorme déception ! Nous devions absolument gagner pour espérer nous maintenir en NF3, malheureusement, une fois de plus, nous n'avons pas réussi à être constantes 40 minutes. De plus et pour ne rien arranger, les résultats des autres équipes ne nous sont pas du tout favorables. Il nous reste un match et même si les dés sont jetés, nous le jouerons jusqu'au bout ! ».