Pour cette première rencontre de la saison, nos filles sont privées de Géraldine Murillo (vacances). Pourtant, elles débutent parfaitement cette partie en se montrant opportunistes en attaque et hermétiques en défense. Marion Absalon bien servie sous le cercle s’impose, Clémence Brugat dirige bien les affaires et conclue avec autorité, alors qu’Ophélie Irabé commence à montrer le bout de son nez (14-2, 8e). Martha Chrzanowski ouvre son banc sans que le rendement ne s’en ressente, Lina Mahsas se joue de la défense adverse, tout va très bien (20-7, 11e). C’est là que ça va commencer à bafouiller, nos filles ne marquent plus, les tirs sont souvent pris en première intention et la défense se craquèle. Tournefeuille en profite grâce à l’adresse extérieure de Morente, pour revenir dangereusement (26-22, 19e). Heureusement que sur cette fin de premier acte Ophélie Irabé et Céline Bourdon font apprécier leur adresse. Le repos arrive au bon moment pour l’EBPLO (30-23, 20e).

 

 

 

 Final interdit aux cardiaques !

 

 

Au retour sur le parquet l’EBPLO manque de rythme et n’est pas assez agressif en défense, les visiteuses pensent renverser la situation (34-32, 24e). Le retour sur le terrain de Lina Mahsas, Élodie Antoni et Ophélie Irabé redonne un coup de fouet à l’équipe. En attaque le ballon tourne bien et en défense nos joueuses ont hissé les barbelés (51-35, 31e). Avec de nouveau Ophélie Irabé sur un nuage, l’écart s’accentue et atteint la barre des 20 points (56-36, 32e). À cet instant, on pense que les visiteuses vont en prendre « une bonne ». Las, l’EBPLO n’est plus concentré et Tournefeuille en profite pour revenir, mais il reste encore un peu de marge (58-46, 35e). Malheureusement l’équipe est désunie, alors Morente et Lavabre prennent feu derrière l’arc de cercle et que les Béarnaises semblent scotchées en attaque (61-55, 37e). Heureusement, Ophélie Irabé et Lina Mahsas prennent leurs responsabilités offensives (elles inscrivent les 8 derniers points de l’EBPLO), pour maintenir un semblant d’écart (63-60, 39e). Tournefeuille commet des fautes, Lina Mahsas réussit un 3 sur 4 sur la ligne de réparation pour donner un peu d’oxygène à ses partenaires et leur permettre de remporter une première victoire qui en appelle d’autres. Mais attention, il faudra à l’avenir éviter tous ces trous d’airs !

 

 

 

 

EBPLO : 66

C. Bourdon (10), C. Brugat (cap 9), E. Antoni (2), M. Brouca (2), A. Campergue (2), O. Irabé (22), L. Mahsas (13), A. Boukoulou, M. Absalon (6). Entraîneur M. Chrzanowski.

Tournefeuille : 61

J. Giordano (6), C. Labalette (4), C. Lhermite (1), M. Remeur, L. Morente (21), M. Leroy (16), L. Martin, L. Sauer, B. Lavabre (7), M. Laanait (cap 6). Entraîneur : D. Hermine.

À Mourenx, gymnase municipal, public clairsemé.

Arbitres : P. Dardo et Z. Samata

Les quarts-temps : 18-7, 12-16, 17-12, 19-26.

 

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Boukoulou (37e).

 

Les féminines de l'Elan Béarnais Pau Lacq Orthez ont finit la préparation pour cette saison avec 3 victoires sur 3 mais maintenant place au championnat ! Et donc place aux choses sérieuse !
Martha Chrzanowski (assisté de Guillaume Moulia) et sa troupe seront sur les parquets dés dimanche 17 septembre à 15h30 au gymnase municipal de Mourenx rue Gaston de Foix afin d’entamer le premier match de cette saison.
Venez Nombreux !!! 
Ps: N'oubliez pas que la période d'abonnement est toujours ouverte ...

La FFBB vient enfin de dévoiler les poules et le calendrier du prochain championnat de France de NF3. Comme la saison passée notre équipe est versée dans la poule B à forte connotation du Sud-Ouest, avec quand même un « intrus », en la personne du Soler (66). La compétition va débuter le 17 septembre avec la venue de Tournefeuille et se terminer le 15 avril 2018 par un déplacement à Anglet. Nos filles vont retrouver outre Tournefeuille, l’Espoir Chalosse, Dax, l’Élan Chalossais, Gimont (2), Amou et Colomiers (2). Les nouveaux clubs par rapport à la saison précédente sont donc Le Soler, Cugnaux, Toulouse espoirs et Anglet (2). Il ne faudra pas se louper dès la première rencontre, qui peut déterminer la suite du championnat.

Pour consulter le calendrier complet vous cliquez sur ce lien : http://resultats.ffbb.com/championnat/equipe/1bb4f3e7a26.html?r=200000002746704&p=200000002803065&d=1904000006694

 

 

Alors que la période des mutations est terminée (hors mutations professionnelles), l’EBPLO vient d’enregistrer la signature d’une nouvelle joueuse pour notre équipe de NF3. Nouvelle joueuse est un bien grand mot, puisqu’il s’agit plutôt d’un retour, celui de Géraldine Murillo (poste 2-3), qui avait pris une année sabbatique la saison dernière. Voici un renfort de qualité pour Martha Chrzanowski, avec cette joueuse pétrit de talent et avec une très grande intelligence de jeu. Elle est capable d’évoluer à tous les postes malgré une taille moyenne (1.72m), possède une immense expérience (elle aura 33 ans le 24 juillet) et surtout un mental à tout épreuve. Avec son charisme, elle va être un apport très important dans le groupe. 

Le 11 septembre dernier, alors que la saison sportive allait démarrer, le monde du basket apprenait la disparition subite de Rafaël Esteban, l’ancien joueur emblématique de la JA Oloron et l’entraîneur de nos filles. Dans ces deux clubs, personne n’a oublié l’homme attachant qu’il était, le mari et le père de famille protecteur qui est parti trop tôt. Afin d’honorer sa mémoire, la JAO et la section féminine de l’EBPLO ont décidé d’organiser une journée du souvenir le samedi 2 septembre prochain à la salle Robert Scohy d’Oloron, dont les bénéfices iront intégralement à la famille. Dès 15H nos joueuses recevront les espoirs de Tarbes, à 17H les garçons de la JAO accueilleront ceux d’Orthez, et à 20H un match de gala opposera les professionnelles de Tarbes à celles de La Roche sur Yon, championnes de France de Ligue 2 et nouvellement promues en LFB. À l’issue de cette dernière rencontre, un repas sera organisé pour tous ceux qui voudront poursuivre la soirée en compagnie des joueurs et des joueuses des six équipes. Durant toute la journée, des animations et une buvette seront à la disposition de tous ceux qui ont connu et apprécié Rafa ! 

Les inscriptions débutent immédiatement au 06.79.80.15.06, ou au 05.59.39.06.52 et au magasin « Les Fleurs du Béarn » avenue Sadi Carnot à Oloron.

La deuxième recrue de la section féminine de l’Élan Béarnais Pau Lacq Orthez a signé ce matin dans les locaux du club. Il s’agit de Lina Mahsas (23 ans depuis le 20 juin, 1.79m), qui arrive de Sannoy St Gratien, où elle évoluait en NF1 au poste 3, mais elle peut aussi se décaler en poste 4 pour rendre service. Formée depuis l’âge de 8 ans au prestigieux club de Lattes Montpellier, elle va y devenir championne de France U15 et y rester jusqu’en 2012, où elle part à Istres en NF1 (2012 à 2014). Ce dernier club ayant des difficultés financières et ne pouvant plus évoluer à ce niveau, elle passe les deux saisons suivantes (2014 à 2016) au Poinçonnet (NF2). L’an dernier elle évoluait donc à Sannoy St Gratien, qui termine en milieu de tableau de sa poule de NF1. Shooteuse extérieure très fiable, notamment derrière la ligne à 3 points, de bonnes aptitudes de rebondeuse, elle sera un apport de qualité pour le groupe de Martha Chrzanowski en NF3.

Elle possède la particularité d’avoir la double nationalité franco-algérienne et se trouve être internationale dans ce dernier pays. Lors de l’Afrobasket Women en 2015, elle est une indiscutable titulaire du 5 majeur et termine meilleure marqueuse de son équipe avec 15,3 points de moyenne, se payant le luxe d’inscrire 29 points face à l’Ouganda !

En venant à l’Élan Béarnais Pau Lacq Orthez, elle joint si on peut dire, l’utile à l’agréable. En effet, étant en seconde année de BTS de Management des Unités Commerciales (MUC), elle vient remplacer professionnellement Claude Jouanserre sur le plan commercial et communication, à partir du 1er août prochain. 

Elle portera le N°14.

Après le départ définitif de Paula Tarnachowicz et alors qu’il devrait y avoir trois nouvelles joueuses sous les couleurs de l’Élan Béarnais Pau Lacq Orthez la saison prochaine, la première recrue a signé aujourd’hui sa mutation. Elle n’arrivera pas de bien loin, puisque Clémence Brugat (24 ans depuis ce lundi 12 juin) était la meneuse de jeu et capitaine de l’EBPLO Pau Nord-Est en RF1 ! Elle a débuté le Basket en U13 à Billère, pour ensuite continuer sa formation à Lons en U15 et U17, et enfin elle arrive à l’EBPLO Pau Nord-Est lors de sa dernière année de U17 jusqu’à cette saison. Durant l’exercice 2016/2017, avec ses partenaires elle termine à la deuxième place du championnat de RF1 et est finaliste de la coupe des P-A, après avoir éliminé en demi-finale et mis la misère à … l’EBPLO ! 

Elle effectue actuellement des études de Master de l’enseignement, une tête bien faite dans un corps d’athlète ! La saison prochaine elle portera son N°5 fétiche, qui n’est attribué à aucune joueuse de l’équipe actuelle. Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de notre club. Deux autres nouveaux visages devraient bientôt opter pour notre club.

Finale U17 Honneur :

U17 CTC-Nord Béarn (2) : 52-42

Elles l’ont fait ! Cette équipe constituée un peu par défaut avec une large majorité de U15 et des U17 de première année, est championne départementale Honneur. Alors qu’en début de saison nous devions les engager en U15, mais par le fait de certaines défections, c’est en surclassant les restantes et quelques U17, que ce groupe s’est formé. Si l’objectif donné à Jean-Charles Antoni leur entraîneur était d’essayer de les faire progresser, jamais personne n’envisageait de les voir en fin de saison avec la plus belle des breloques autour du cou.

Certes, cela n’a pas été facile, mais une finale n’est jamais facile à gagner, car chacun veut l’emporter. Pourtant, après un départ assez laborieux, nos filles vont prendre la mesure de leurs adversaires et leur faire provoquer beaucoup de faute dans le premier quart temps (14-13, 10e). Le repos de deux minutes semble les avoir libérées, car elles prennent Nord Béarn à la gorge et leur passe un 6-0 en 120 secondes (20-13, 12e). Malheureusement, alors qu’elles pouvaient très vite plier l’affaire, elles vont tomber dans un faux rythme avec des mauvais choix offensifs et des tirs trop forcés. Nord Béarn n’en demandait pas tant et se refait une santé en passant à son tour un cinglant 9-2 à nos joueuses. Tant et si bien qu’à la mi-temps, tout est à refaire (22-22, 20e).

Le retour sur le parquet est difficile pour nos joueuses qui impriment un rythme beaucoup trop lent. Nord Béarn y croit, nos joueuses doutent et subissent les assauts nordistes (28-34, 28e). Le temps mort « musclé » demandé par Jean-Charles Antoni porte ses fruits, car à l’entame des dix dernières minutes nos filles sont de nouveau dans la partie (33-34, 30e). Tour à tour, Maïlys Loustalot et Justine Gallais vont faire parler la poudre derrière la ligne à trois points, alors qu’en défense Noémi Nsang est encore héroïque. Nord Béarn tente le tout pour le tout en mettant en place une défense plus haute, rien n’y fait, la victoire semble avoir choisi son camp. Ces dernières font des fautes pour arrêter le chronomètre, seulement nos filles ne tremblent pratiquement pas sur la ligne de réparation. Pour la dernière minute les supporters se lèvent comme un seul homme, et applaudissent à tout rompre les troupes du « sorcier » Jean-Charles Antoni ! 

C’est ce samedi que se terminent les championnats départementaux jeunes, avec deux équipes en finales au gymnase municipal de Mourenx. Si pour les U17 cette place était l’un des objectifs de la saison, il en était tout autrement pour les U17 CTC. Ces dernières, composées en majorité de U15 et de joueuses de première année U17, n’étaient pas attendues à pareille fête. Seulement, cornaquée par le « sorcier » Jean-Charles Antoni, cette équipe s’est révélée au fur et à mesure de la compétition. Tant et si bien qu’on s’est mis à rêver et que ce rêve est devenu une réalité, elles sont en finale !

Finale championnat Honneur :

U17 CTC-Nord-Béarn (2) samedi 12H00

Alors que certaines pensaient passer ce long week-end de Pentecôte à se dorer la pilule sur le bord de nos plages de l’Atlantique, de par leurs performances, elles sont « obligées » de jouer une finale dans la chaleur étouffante d’une salle de sports. Bien entendu nous plaisantons, car nous savons très bien qu’aucune n’a envie d’aller en bord de mer ce samedi aux alentours de midi ! Par contre, elles vont trouver en face d’elles un adversaire déterminé à ne pas les laisser remporter le titre à domicile. D’autant plus que Nord Béarn déplace toujours un nombreux et chaud public dès les phases finales. Ces dernières ont terminé leur saison régulière avec le même nombre de points que 2MBS, les adversaires de nos filles en demi-finale. Comme celle-ci ne s’est jouée que dans le dernier quart temps, il faut s’attendre à peu près au même scénario. Mais comme nous l’avons écrit plus haut, nous avons la chance d’avoir un coach qui connaît parfaitement « l’odeur » des finales et qui sait comment aborder ce type de rencontre. Même si la méfiance est de rigueur, la détermination et la confiance sont du côté de nos filles et de leurs supporters !

Finale championnat Excellence :

U17-St Palais samedi 18H00 

Alors là, il y a de la revanche dans l’air ! En effet, nos joueuses nous doivent et se doivent une revanche par rapport à leur piètre prestation réalisée en demi-finale de la coupe des P-A face à ce même adversaire (défaite 75-52). Ce jour-là, nos filles sont complètement passées à côté de leur sujet, en faisant preuve de beaucoup de maladresse en attaque et en étant trop perméables en défense. Maintenant, elles connaissent les points forts de leur adversaire et elles auront l’avantage de jouer à domicile, même si dans ce type de rencontre l’avantage du terrain souvent s’annihile. Elles doivent oublier les mauvaises actions du match de coupe et se remémorer les meilleures de leur demi-finale de championnat, remportée face à l’ogre orthézien, pourtant favori. Cette finale est un tout autre match et très souvent celui qui en sort vainqueur est celui qui en veut le plus, c’est autant dans la tête que dans les jambes que cela se joue. Mais de ce côté-là, nous pouvons faire confiance à nos deux entraîneurs pour tout bien remettre dans l’ordre.   

Deux sur trois, tel est le bilan après les demi-finales départementales qui se sont déroulées ce week-end. La déception vient des Seniors (2) éliminées par Lons (2), alors que la surprise est créée par les U17 vainqueurs d’Orthez, qui partait pourtant avec les faveurs des pronostics. Enfin, coup de chapeau aux U17 CTC, ce groupe formé de U17 premières année et de U15, que nous n’attendions pas à pareille fête en septembre dernier, se qualifie sans discussion pour la finale Honneur.

Seniors (2)-Lons (2) : 57-65

Lors de la présentation de cette rencontre sur ce site, nous avions mis l’accent sur l’attaque de Lons (62 points de moyenne) et nous avions souligné que par rapport aux deux premières confrontations entre les deux formations, pas mal d’eau avait coulé sous les ponts. Et malheureusement pour nous, nous avions raison ! Cette équipe lonsoise a beaucoup plus progressée que la nôtre depuis le mois de novembre dernier. Mis à part le 6-2 du début du match, jamais plus nos filles ne vont avoir l’avantage dans cette partie. Elles ont toujours couru après le score, sans jamais plus reprendre l’avantage. Trop de dribbles, un gros manque de rythme offensif, des passes mal ajustées et trop molles, des paniers « faciles » manqués sous le cercle et parfois une défense trop perméable, expliquent cette élimination. Nos joueuses sont-elles parties inconsciemment trop confiantes après leur deux succès du début de saison ? C’est peut-être une des raisons de cette défaite, mais elles avaient quand même la possibilité d’inverser la tendance, car l’écart n’a jamais été rédhibitoire ! C’est une déception par rapport aux possibilités de ce groupe, cela n’enlève rien malgré tout à la belle saison de celui-ci, mais depuis quelques temps et sur les derniers matches, on sentait que la fluidité des deux premiers tiers de la saison n’étaient plus là ! Dommage !

U17 CTC-2MBS : 63-53

Après un match serré où nos joueuses ont toujours mené au score, celles-ci ont gagné le droit de disputer la finale Honneur. Pourtant, rien n’était encore fait à la mi-temps, où nos filles ne menaient que d’un point (34-33, 20e). Mais grâce à un très bon troisième quart et avec des rotations multiples, elles ont creusé l’écart. Mais grâce aussi à une Justine Gallais enfin relâchée, qui a pris ses tirs ouverts, notamment derrière la ligne à 3 points ! Malgré des joueuses « majeures » qui accusent beaucoup de fautes et protégées par Jean-Charles Antoni sur le banc de touche, leurs partenaires prouvent que le collectif est plus fort que tout. Les dix dernières minutes sont parfaitement gérées et nos joueuses peuvent sauter de joie au buzzer final.

U17-Orthez : 68-57

C’est l’exploit du week-end que nos joueuses ont réalisé en sortant l’US Orthez, qui partait largement favorite. Malgré un départ catastrophique (2-12, 5e), nos filles vont se reprendre à partir d’une défense plus hermétique et d’un jeu collectif bien en place. Rien à voir avec la demi-finale de coupe des P-A perdue à Anglet devant St Palais. Cette fois-ci aucune n’a réellement forcé ses tirs, de plus le retour en forme progressif d’Éva Cordeboeuf donne une rotation de qualité supplémentaire au groupe et cela s’est immédiatement ressenti dès son entrée sur le terrain. Orthez est resté devant au score un long moment, avant que l’EBPLO ne prenne les commandes et les garde jusqu’au moment du repos (31-30, 20e). Le troisième quart est encore irrespirable, avec les deux formations qui se rendent panier pour panier (40-41, 30e). Tout va donc se jouer dans les dix dernières minutes. Celles-ci sont parfaitement entamées par l’EBPLO, qui sent que la finale n’est pas très loin. Jeu rapide, jeu posé alternent, nos filles prennent l’avantage, la défense est toujours présente. Orthez met en place une press tout terrain, qui déstabilise nos joueuses dans un premier temps, mais celles-ci vont vite s’adapter. Orthez prend des risques offensifs, mais confond vitesse et précipitation, ce sont autant de ballons que nos filles captent aux rebonds défensifs, les contre-attaques fusent, l’écart se creuse en notre faveur. Comme leurs camarades des U17 CTC, Marion Absalon et Martha Chrzanowski ont ouvert leur banc sans que le rendement ne s’en ressente. Mention spéciale à Naomi Nsang, qui après avoir été héroïque avec la CTC quelques minutes avant, a apporté encore sa pierre à l’édifice des deux côtés du terrain. Avec un meilleur pourcentage de réussite aux lancers francs, le score aurait été encore beaucoup plus large. Mais après cet exploit, nous n’allons pas chicaner pour quelques points laissés en route !