Seules les U17 CTC et les Seniors (2) jouent ce samedi. Les U13 en match avancé ce mercredi se sont inclinées au SCAN pour la première fois de cette seconde phase (59-51), alors que les U17 ont terminé la saison régulière et attendent les résultats de ce samedi pour connaitre leur classement final et surtout savoir si elles sont qualifiées pour les quarts de finales de la compétition.

Nos U17 CTC reçoivent le SCAN ce samedi à 13H30 au gymnase municipal, avec la première place de la poule en jeu en cas de victoire de plus de 4 points (défaite à l’aller 53-50). Ceci est dans leurs cordes, après une semaine de travail aux entraînements avec un groupe réceptif. Déjà mathématiquement qualifiées, nos filles doivent tout donner pour une victoire de prestiges, mais aussi pour se rassurer sur leurs réelles capacités. Le public est attendu nombreux pour venir les encourager. 

Les Seniors (2) reçoivent Lembeye ce samedi à 20H30 au gymnase de la cité scolaire pour confirmer leur victoire de la phase aller (31-57), mais aussi et surtout pour se rassurer après leur premier échec dimanche dernier. Avec le retour des blessées qui auront eu une semaine de plus pour se remettre, c’est tout à fait réalisable. Il faudra prendre cette rencontre par le bon bout et ne rien lâcher jusqu’au coup de sifflet final. Il leur faudra aussi et surtout s’appliquer sur la ligne des lancers francs, leur gros point faible actuellement.

Week-end mitigé pour nos équipes de jeunes, avec une déception pour nos U17 défaites à Orthez face une équipe largement à leur portée, ainsi que pour les Seniors (2), trop maladroites sur la ligne de réparation.

U13-2MBS (2) : 44-34

Malgré leur victoire, tout fut loin d’être parfait. Les nombreuses absences aux entraînements depuis le début de l’année se ressentent sur le jeu collectif. Le manque de compétition s’est aussi fait ressentir sur le rythme. Il va falloir rapidement se remettre en question et travailler, pour éviter de grosses désillusions sur les phases finales !

St Palais (2)-U17 CTC : 38-50

Après un premier quart temps à l’avantage des locales, nos filles ont su accélérer pour créer un écart et le garder jusqu’à la fin de la rencontre. Tout n’a pas été parfait, sans doute à cause des 15 jours sans jouer. Félicitations au club de St Palais pour son arbitrage exemplaire !

Orthez (2)-U17 : 50-43

Match compliqué pour les filles, outre l'arbitrage maison proposé par Orthez, elles n'ont pas été capables de faire face à leur défense de zone. Nos joueuses doivent être plus agressives et elles doivent arrêter de tirer extérieur, il faut arriver à trouver des solutions dans le jeu intérieur. Elles doivent aussi se reprendre en défense, car elles ont été trop laxistes face au jeu proposé par Orthez. 

2MBS (2)-Seniors (2) : 52-48

Malgré le retour des joueuses blessées, nos filles se sont inclinées pour la première fois de cette seconde phase. Encore une fois la maladresse aux lancers francs les prive d’une victoire.

 

 

Espoir Chalosse : 64

C. Tabardel (4), L. Comet (5), A. Moreau (8), M. Sourbie (10), C. Labarthe (cap 1), A. Hourdebaigts (8), I. Dubroca (4), E. Sourbie (8), A. Perovic (16). Entraîneur : P. Carrère.

EBPLO :

C. Bourdon (5), E. Antoni (5), M. Brouca (cap 5), A. Campergue (17), A. Boukoulou (7), O. Irabé (12), J. Mur, P. Tarnachowicz (4), M. Absalon (7). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Donzacq, salle polyvalente, public nombreux.

Arbitrage : N. Thierry et C. Roussin

Les quart temps : 19-19, 15-19, 20-6, 10-18.

Pour Espoir Chalosse, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Sourbie (35e).

Pour EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : M. Absalon (37e), C. Bourdon (40e).

 

Après avoir sûrement joué leur meilleure partie de la saison, nos joueuses sont sorties frustrées de cette rencontre. Elles avaient de quoi en vouloir aux deux arbitres, malgré un troisième quart temps catastrophique ! Alors que nous n’avons jamais depuis de longues saisons critiqué le corps arbitral, la paire de ce dimanche a eu des décisions parfois surprenantes. Car comment peut-on siffler certaines fautes d’un côté du terrain et les oublier de l’autre (32 lancers francs à tirer pour Espoir Chalosse, 20 pour nous) ! Il y a des questions à se poser !

Nos filles débutent parfaitement cette rencontre avec une défense stricte et de la réussite aux tirs, avec déjà Amélie Campergue près du cercle, Céline Bourdon et Marlène Brouca à 3 points. Seulement, les Landaises ne restent pas les bras croisés, Perovic dans la raquette et surtout les lancers francs généreusement accordés, leur alimentent la marque, grâce aux 11 points de lancers dans ces 10 premières minutes (19-19, 10e) ! M. Sourbie prend feu, mais Marion Absalon, Ophélie Irabé et Amélie Campergue ne sont pas reste, les deux formations se rendent coup pour coup. Seul bémol, Céline Bourdon compte très vite trois fautes personnelles, qui l’obligent à rester sur le banc de touche. Malgré ce coup du sort, ce sont nos filles qui virent en tête au repos (34-38, 20e).

                                                         Le trou noir et l’espoir !

Au retour sur le parquet c’est le trou noir pour notre équipe, qui butte sur une défense de zone. Sur les tirs manqués, l’Espoir Chalosse lance des contre-attaques et profite du manque de repli défensif des visiteuses. Le score prend vite de grosses proportions, la maladresse est présente, on craint le pire (52-40, 27e et 60-49, 33e). Pourtant, nos joueuses y croient encore et vont entamer une fantastique remontée, avec toujours Amélie Campergue aux commandes, ou à la conclusion. Elle va être bien aidée par Alberte Boukoulou en périphérie et Ophélie Irabé aux lancers francs. En cinq minutes, à partir d’une défense hermétique, les Béarnaises passent un 8-0 aux Landaises pour les faire douter (60-57, 35e). Dès cet instant les deux équipes manquent pas mal de tirs, le score évolue peu, jusqu’au moment où Ophélie Irabé capte un rebond défensif, traverse tout le terrain pour déposer le ballon dans le cercle avec la faute et le lancer bonus (63-62 et 56 secondes à jouer). Hourdebaigts réussit un lancer sur deux et il reste 34 secondes à jouer avec le ballon pour l’EBPLO. Malheureusement, les deux derniers tirs tentés par nos filles échouent au grand soulagement des locales.

 

Martha Chrzanowski : « Je suis forcément déçue du résultat, nous n'avons pas réussi à être constantes pendant 40 minutes. C'était un match qui était largement à notre portée, nous avons grillé un joker. Cela dit, tout n'est pas négatif ! Nous devons garder en tête que nous avons réussi à revenir au score, alors que nous étions à -12. Nous allons redoubler d'efforts cette semaine aux entrainements et bien préparer la venue de l'Élan Chalossais dimanche prochain ! »

NF3 : 20e journée

Espoir Chalosse (4e, 11v-8d)-EBPLO (8e, 9v-10d) dimanche 15H30 à Donzacq

 

Mathématiquement, il faut encore deux victoires sur les trois dernières rencontres à nos joueuses pour se sortir de la zone rouge, même si par le biais des résultats des autres équipes, une seule pourrait leur suffire. Alors autant essayer de commencer à engranger la première ce week-end face à l’Espoir Chalosse. Ces dernières, tout comme nos filles avaient très mal débuté la compétition, pour se ressaisir par la suite en venant notamment s’imposer à Mourenx au match aller (56-65). On sait que les troupes de Martha Chrzanowski ne sont pas à l’aise à l’extérieur, pourtant cette dernière reste optimiste : « C'est un match important qui nous attends ce dimanche !  Les filles ont à cœur de prendre leur revanche par rapport au match aller. Cette semaine nous avons travaillé sérieusement, nous sommes prêtes, nous savons ce que nous avons à faire ! Aujourd'hui, il ne nous reste que trois matchs à jouer et nous ne pouvons pas nous permettre de faire un faux pas. Nous devons gagner ! », martèle-t-elle !

Trois de nos équipes sur quatre jouent à l’extérieur ce week-end, seules les U13 évolueront à domicile.

Les U13 reçoivent 2MBS (2) ce samedi à 13H30 au gymnase municipal, pour tenter de garder leur invincibilité dans cette seconde phase. Ce ne sera pas facile face à une bonne équipe du Soubestre, d’autant plus qu’entre les blessées de longue date (Maïtena Carricart, Margot Carriat, Lilou Widelka) et les absences non justifiées de certaines, nos joueuses vont encore présenter un groupe restreint !

Les U17 joueront ce samedi à midi à la salle Pierre Seillant contre l’USO (2), avec elles aussi un groupe incomplet. Vainqueur à l’aller (57-43), l’EBPLO doit confirmer malgré tout ce résultat à l’extérieur.

Les U17 CTC se déplacent ce samedi à 17H45 à St Palais (2), dans une partie qui s’annonce très difficile pour elles. Malgré la large victoire de l’aller (80-46), il est toujours difficile de s’imposer au Pays Basque. 

Les Seniors (2) vont à Mazerolles ce dimanche à 14H00 face à 2MBS (2), avec une fois de plus une équipe handicapée par quelques absences. Face à une formation classée deuxième de la poule et qui voudra être la première à faire tomber le leader, la méfiance devra être de mise !   

Depuis peu, notre club compte une championne de France de Basket en son sein ! En effet, Laurena Perez qui évolue en équipe Seniors (2), est devenue dernièrement championne de France des CFA (Centre de Formation des Apprenties). Actuellement en BP coiffure, cette jeune fille d’à peine 19 ans a débuté à l’école de Basket d’Artix, ville où elle réside toujours. Après quelques saisons d’interruptions, elle a repris cette année dans notre club, et avec l’équipe qu’entraîne François, son grand frère. Mais c’est avec le CFA de Pau et son entraîneur Nicolas Bouscarel, bien connu dans le milieu de la grosse balle orange et professeur d’EPS dans cette structure, que ce groupe a remporté le titre national. C’est à Blois dans le Loir et Cher, et sous forme de tournoi à douze équipes, que ces demoiselles ont brillé. En finale elles se sont imposées de justesse face à Blagnac, sur le score très serré de 17 à 16. Il faut préciser que dans cette compétition sur deux jours, les quarts-temps ne durent que 5 minutes. Bravo donc à Laurena, joueuse majeure de cette équipe, qui a porté haut et loin les couleurs de la section féminine de l’Élan Béarnais Pau Lacq Orthez. Nous lui souhaitons d’autres succès avec notre club, la saison n’est pas encore terminée et de belles échéances se rapprochent !

Hendaye (+21) : 49

D. Loilier (5), N. Barbier (4), M. Cuenca (2), M. Azarete (3), M. Saez-Solbes (2), M. Bercianos (cap 2), A. Daguerre (2), A. Temporao (8). Entraîneur : K. Sorrondegui.

EBPLO : 55

C. Bourdon (4), E. Antoni (9), M. Brouca (cap 7), A. Campergue (11), A. Boukoulou (6), I. Mur, J. Mur, P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (7). Entraîneur : G. Moulia.

À Hendaye, gymnase Irandatz, 200 spectateurs environ.

Arbitres : G. Ruiz et A. Molia.

Pour Hendaye, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Saez-Solbes (37e).

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : E. Antoni (40e).

Les quarts temps : 24-13, 10-17, 10-15, 5-10.

Malgré les absences d’Ophélie Irabé sur le terrain et de Martha Chrzanowski sur le banc (obligations familiales), nos joueuses de NF3 ont passé l’obstacle des quarts de finales de la coupe des P-A.

Parties avec 21 points d’avance (différence de divisions), les Hendayaises semblent un peu timorées dans ce début de partie, mais cela ne se traduit pas au tableau d’affichage car nos filles se montrent maladroites aux tirs. C’est Élodie Antoni qui inaugure la marque par trois lancers francs, qui vont débloquer ses partenaires. Alberte Boukoulou sous le cercle et Paula Tarnachowicz par deux lancers, s’imposent dans la peinture. C’est finalement avec deux tirs primés d’Élodie Antoni et de Marlène Brouca que se termine ces dix premières minutes (24-13, 10e). L’EBPLO semble avoir pris la mesure de son adversaire en le perturbant en changeant constamment de défense, en passant de l’individuelle à la zone et vice-versa. Petit à petit, sous l’impulsion d’Amélie Campergue à la manœuvre ou à la finition, et avec une Marlène Brouca tranchante, nos joueuses remontent leur handicap pour ne compter que 4 points de retard à la pause (34-30, 20e).

                                                          Précieuse Amélie Campergue !

À la reprise elles remettent la pression aux locales avec Marion Absalon en fer de lance et en passant devant sur le second panier primé d’Élodie Antoni (38-39, 24e). Dès cet instant on pense qu’Hendaye va craquer physiquement et psychologiquement, mais il n’en sera rien ! Celles-ci s’accrochent en profitant de la maladresse aux tirs et aux mauvais choix offensifs des visiteuses (44-45, 30e). Tout va se jouer dans les dix dernières minutes, avec un public qui commence à croire en l’exploit de ses protégées. Avec un panier de Barbier elles repassent devant et font douter les visiteuses (46-45, 33e). Paula Tarnachowicz dans la peinture, Amélie Campergue à mi-distance avec du culot, redonnent un peu d’air (46-49, 35e). La défense est bien en place, en attaque le ballon arrive dessous, Marion Absalon ne rate pas ses deux lancers, bien imitée par Amélie Campergue (46-53, 37e). Hendaye jette toutes ses forces dans la bataille, mais nos joueuses tiennent bien la situation et ne vont pas s’affoler des deux côtés du terrain, pour se donner le droit de poursuivre l’aventure de la coupe !

 

Les autres quarts :

Hasparren-Pau NE : 70-92

Sarrailh-2MBS : 50-56

Bizanos (+7)-Anglet (2) 55-61

 

                                                      Les Seniors (2) trop handicapées !

 

Lahourcade (2) : 61

Seniors (2) : 49

 

Privées d’Élodie Lorite et de Fiona Magué (blessées) et de Tatiana D’Ostrevy (obligation professionnelle), nos joueuses se sont logiquement inclinées en quart de finale du Trophée des P-A. Pourtant et malgré les 12 points d’écart à la fin, il n’a pas manqué grand-chose à nos filles pour se retrouver dans le dernier carré. Avec un faible 15 sur 35 aux lancers francs, voilà une des raisons de leur défaite. Le premier quart temps est aussi à mettre dans le compte négatif, puisque tendues par l’enjeu, elles vont complètement passer à côté de cette entame (19-10, 10e). Le Trophée est maintenant à mettre aux oubliettes, l’essentiel et le plus important reste le championnat, où elles vont essayer de rester invaincues afin de conserver la première place.  

Pas de match chez les jeunes, par contre c’est un week-end de coupe et trophée qui attend nos deux équipes seniors.

 

En ¼ de finale du Trophée des P-A, les Seniors (2) se déplacent ce vendredi à 21H à Lahourcade, pour y affronter leurs homologues qu’elles ont battues vendredi dernier en championnat (victoire de nos joueuses 58-56). Par contre, cette fois-ci nos filles ne partiront pas avec les faveurs des pronostics, car elles vont présenter une formation amputée de plusieurs éléments majeurs. En effet, en plus d’Élodie Lorite (blessée à la main) déjà absente la semaine dernière, vient s’y rajouter le forfait de Fiona Magué (entorse de la cheville), alors que Tatiana D’Ostrevy est très incertaine (obligation professionnelle). Les valides devront serrer les rangs et faire le petit plus supplémentaire pour tenter de se qualifier pour les demi-finales.

 

En ¼ de finale de la coupe des P-A, notre équipe de NF3 se déplace ce samedi à 21H à Hendaye et aura 21 points à remonter (différence de divisions). Les Hendayaises évoluent en championnat régional RF3 et comptent actuellement 10 victoires pour 8 défaites. Elles occupent la sixième place de leur poule, qui compte douze équipes et le week-end dernier elles se sont inclinées au SCAN sur le score de 52 à 40. Pour cette rencontre notre équipe sera presque au complet, puisque la seule Ophélie Irabé sera absente pour raison familiale.

EBPLO : 74

C. Bourdon (12), E. Antoni (11), M. Brouca (cap 3), A. Campergue (8), A. Boukoulou (6), O. Irabé (5), J. Mur (2), P. Tarnachowicz (16), M. Absalon (11). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Gimont : 66

A. Blanco Marotte (3), A. Tabutin (2), C. Portal (cap 19), N. Germa Delage (6), J. Diop (13), L. Loubet-Lescoulie (7), T. De Oliveira (1), E. Miloungui (9), E. Bessières (6). Entraîneur : S. Mortes.  

À Mourenx, gymnase municipal, une centaine de spectateurs.

Arbitres : N. Marbat et A. Abbassi.

Les quarts temps : 18-11, 22-16, 16-17, 18-22.

Pour EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : P. Tarnachowicz (38e), et A. Campergue (40e).

 

Très bonne opération de notre équipe de NF3 qui l’emporte face à un éventuel candidat au maintien, tout en récupérant une fois de plus le point average (aller défaite 43-39).

Cette partie est prise en mains par nos joueuses, notamment par Paula Tarnachowicz et Marion Absalon sous le cercle, qui dominent par la taille leurs vis-à-vis (10-4, 4e). Nos filles jouent bien, provoquent des fautes, mais surtout essaient de porter le ballon dans la raquette. Le jeu est bien huilé, la défense bien en place, le score prend vite de larges proportions (30-13, 14e). Les visiteuses vont légèrement revenir en fin de mi-temps, grâce aux tirs extérieurs de Portal (40-27, 20e).

Dès le retour sur le plancher, l’EBPLO poursuit son travail de sape, Paula Tarnachowicz est gavée de ballons, Élodie Antoni envoie à 3 points (56-44, 30e). Les dix dernières minutes semblent une formalité pour les joueuses de Martha Chrzanowski, qui au contraire vont perdre tous leurs moyens. Mauvais choix offensifs, passes dans le vide et voilà que Gimont se remet à y croire et fond sur les talons des Béarnaises (58-54, 34e et 61-60, 36e). C’est irrespirable, mais Élodie Antoni réussit un panier d’équilibriste et Amélie Campergue marque à 3 points (66-60, 37e). Sur les trois dernières minutes les deux formations vont se rendre coup pour coup, notamment sur la ligne des lancers. Le dernier panier à 3 points de Céline Bourdon (son troisième), parachève cet important succès de nos filles. 

 

Martha Chrzanowski : « Aujourd’hui, nous avons présenté un tout autre visage que la semaine dernière. Nous avons retrouvé notre agressivité offensive et nous avons été solidaires pendant tout le match ! Je suis contente de la réaction du groupe. Les filles ont toutes apporté leur pierre à l'édifice ! Nous n'allons rien lâcher jusqu'au bout ! ».

NF3 : 19e journée

EBPLO (10e, 8v-10d)-Gimont (4e, 10v-8d) dimanche 15H30

Avec trois réceptions pour un seul déplacement, nos joueuses de NF3 ont toutes les cartes en mains pour assurer leur maintien dans cette division. Pour la première de celles-ci, elles doivent s’inspirer de leur dernière sortie à domicile face à Eauze (victoire 64-48), où ce jour-là elles l’ont emporté, mais surtout elles ont pris le point average à leurs adversaires. Face à Gimont, il faut qu’elles gagnent avec seulement 5 points d’écart (défaite dans le Gers 43-39). Les plus pessimistes diront que la victoire avec 1 point d’avance sera déjà une bonne chose, pourtant mis à part la sortie de dimanche dernier à Amou (défaite 57-33), nos filles avaient produit du beau jeu. Pour cette rencontre, Martha Chrzanowski compte sur une réaction d’orgueil de ses troupes, comme elle l’explique : « Apres être passées complètement à côté de notre match la semaine dernière, j'attends une réaction de la part des filles ! Nous ne pouvons pas reproduire la même prestation  ce dimanche, nous devrons jouer en équipe et ne pas subir. Nous devrons être plus combatives, plus dures et ne pas nous laisser intimider par Gimont ! C'est un match important pour la suite du championnat. Il faut gagner ! », insiste-t-elle.