Hendaye (+21) : 49

D. Loilier (5), N. Barbier (4), M. Cuenca (2), M. Azarete (3), M. Saez-Solbes (2), M. Bercianos (cap 2), A. Daguerre (2), A. Temporao (8). Entraîneur : K. Sorrondegui.

EBPLO : 55

C. Bourdon (4), E. Antoni (9), M. Brouca (cap 7), A. Campergue (11), A. Boukoulou (6), I. Mur, J. Mur, P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (7). Entraîneur : G. Moulia.

À Hendaye, gymnase Irandatz, 200 spectateurs environ.

Arbitres : G. Ruiz et A. Molia.

Pour Hendaye, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Saez-Solbes (37e).

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : E. Antoni (40e).

Les quarts temps : 24-13, 10-17, 10-15, 5-10.

Malgré les absences d’Ophélie Irabé sur le terrain et de Martha Chrzanowski sur le banc (obligations familiales), nos joueuses de NF3 ont passé l’obstacle des quarts de finales de la coupe des P-A.

Parties avec 21 points d’avance (différence de divisions), les Hendayaises semblent un peu timorées dans ce début de partie, mais cela ne se traduit pas au tableau d’affichage car nos filles se montrent maladroites aux tirs. C’est Élodie Antoni qui inaugure la marque par trois lancers francs, qui vont débloquer ses partenaires. Alberte Boukoulou sous le cercle et Paula Tarnachowicz par deux lancers, s’imposent dans la peinture. C’est finalement avec deux tirs primés d’Élodie Antoni et de Marlène Brouca que se termine ces dix premières minutes (24-13, 10e). L’EBPLO semble avoir pris la mesure de son adversaire en le perturbant en changeant constamment de défense, en passant de l’individuelle à la zone et vice-versa. Petit à petit, sous l’impulsion d’Amélie Campergue à la manœuvre ou à la finition, et avec une Marlène Brouca tranchante, nos joueuses remontent leur handicap pour ne compter que 4 points de retard à la pause (34-30, 20e).

                                                          Précieuse Amélie Campergue !

À la reprise elles remettent la pression aux locales avec Marion Absalon en fer de lance et en passant devant sur le second panier primé d’Élodie Antoni (38-39, 24e). Dès cet instant on pense qu’Hendaye va craquer physiquement et psychologiquement, mais il n’en sera rien ! Celles-ci s’accrochent en profitant de la maladresse aux tirs et aux mauvais choix offensifs des visiteuses (44-45, 30e). Tout va se jouer dans les dix dernières minutes, avec un public qui commence à croire en l’exploit de ses protégées. Avec un panier de Barbier elles repassent devant et font douter les visiteuses (46-45, 33e). Paula Tarnachowicz dans la peinture, Amélie Campergue à mi-distance avec du culot, redonnent un peu d’air (46-49, 35e). La défense est bien en place, en attaque le ballon arrive dessous, Marion Absalon ne rate pas ses deux lancers, bien imitée par Amélie Campergue (46-53, 37e). Hendaye jette toutes ses forces dans la bataille, mais nos joueuses tiennent bien la situation et ne vont pas s’affoler des deux côtés du terrain, pour se donner le droit de poursuivre l’aventure de la coupe !

 

Les autres quarts :

Hasparren-Pau NE : 70-92

Sarrailh-2MBS : 50-56

Bizanos (+7)-Anglet (2) 55-61

 

                                                      Les Seniors (2) trop handicapées !

 

Lahourcade (2) : 61

Seniors (2) : 49

 

Privées d’Élodie Lorite et de Fiona Magué (blessées) et de Tatiana D’Ostrevy (obligation professionnelle), nos joueuses se sont logiquement inclinées en quart de finale du Trophée des P-A. Pourtant et malgré les 12 points d’écart à la fin, il n’a pas manqué grand-chose à nos filles pour se retrouver dans le dernier carré. Avec un faible 15 sur 35 aux lancers francs, voilà une des raisons de leur défaite. Le premier quart temps est aussi à mettre dans le compte négatif, puisque tendues par l’enjeu, elles vont complètement passer à côté de cette entame (19-10, 10e). Le Trophée est maintenant à mettre aux oubliettes, l’essentiel et le plus important reste le championnat, où elles vont essayer de rester invaincues afin de conserver la première place.  

Pas de match chez les jeunes, par contre c’est un week-end de coupe et trophée qui attend nos deux équipes seniors.

 

En ¼ de finale du Trophée des P-A, les Seniors (2) se déplacent ce vendredi à 21H à Lahourcade, pour y affronter leurs homologues qu’elles ont battues vendredi dernier en championnat (victoire de nos joueuses 58-56). Par contre, cette fois-ci nos filles ne partiront pas avec les faveurs des pronostics, car elles vont présenter une formation amputée de plusieurs éléments majeurs. En effet, en plus d’Élodie Lorite (blessée à la main) déjà absente la semaine dernière, vient s’y rajouter le forfait de Fiona Magué (entorse de la cheville), alors que Tatiana D’Ostrevy est très incertaine (obligation professionnelle). Les valides devront serrer les rangs et faire le petit plus supplémentaire pour tenter de se qualifier pour les demi-finales.

 

En ¼ de finale de la coupe des P-A, notre équipe de NF3 se déplace ce samedi à 21H à Hendaye et aura 21 points à remonter (différence de divisions). Les Hendayaises évoluent en championnat régional RF3 et comptent actuellement 10 victoires pour 8 défaites. Elles occupent la sixième place de leur poule, qui compte douze équipes et le week-end dernier elles se sont inclinées au SCAN sur le score de 52 à 40. Pour cette rencontre notre équipe sera presque au complet, puisque la seule Ophélie Irabé sera absente pour raison familiale.

EBPLO : 74

C. Bourdon (12), E. Antoni (11), M. Brouca (cap 3), A. Campergue (8), A. Boukoulou (6), O. Irabé (5), J. Mur (2), P. Tarnachowicz (16), M. Absalon (11). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Gimont : 66

A. Blanco Marotte (3), A. Tabutin (2), C. Portal (cap 19), N. Germa Delage (6), J. Diop (13), L. Loubet-Lescoulie (7), T. De Oliveira (1), E. Miloungui (9), E. Bessières (6). Entraîneur : S. Mortes.  

À Mourenx, gymnase municipal, une centaine de spectateurs.

Arbitres : N. Marbat et A. Abbassi.

Les quarts temps : 18-11, 22-16, 16-17, 18-22.

Pour EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : P. Tarnachowicz (38e), et A. Campergue (40e).

 

Très bonne opération de notre équipe de NF3 qui l’emporte face à un éventuel candidat au maintien, tout en récupérant une fois de plus le point average (aller défaite 43-39).

Cette partie est prise en mains par nos joueuses, notamment par Paula Tarnachowicz et Marion Absalon sous le cercle, qui dominent par la taille leurs vis-à-vis (10-4, 4e). Nos filles jouent bien, provoquent des fautes, mais surtout essaient de porter le ballon dans la raquette. Le jeu est bien huilé, la défense bien en place, le score prend vite de larges proportions (30-13, 14e). Les visiteuses vont légèrement revenir en fin de mi-temps, grâce aux tirs extérieurs de Portal (40-27, 20e).

Dès le retour sur le plancher, l’EBPLO poursuit son travail de sape, Paula Tarnachowicz est gavée de ballons, Élodie Antoni envoie à 3 points (56-44, 30e). Les dix dernières minutes semblent une formalité pour les joueuses de Martha Chrzanowski, qui au contraire vont perdre tous leurs moyens. Mauvais choix offensifs, passes dans le vide et voilà que Gimont se remet à y croire et fond sur les talons des Béarnaises (58-54, 34e et 61-60, 36e). C’est irrespirable, mais Élodie Antoni réussit un panier d’équilibriste et Amélie Campergue marque à 3 points (66-60, 37e). Sur les trois dernières minutes les deux formations vont se rendre coup pour coup, notamment sur la ligne des lancers. Le dernier panier à 3 points de Céline Bourdon (son troisième), parachève cet important succès de nos filles. 

 

Martha Chrzanowski : « Aujourd’hui, nous avons présenté un tout autre visage que la semaine dernière. Nous avons retrouvé notre agressivité offensive et nous avons été solidaires pendant tout le match ! Je suis contente de la réaction du groupe. Les filles ont toutes apporté leur pierre à l'édifice ! Nous n'allons rien lâcher jusqu'au bout ! ».

NF3 : 19e journée

EBPLO (10e, 8v-10d)-Gimont (4e, 10v-8d) dimanche 15H30

Avec trois réceptions pour un seul déplacement, nos joueuses de NF3 ont toutes les cartes en mains pour assurer leur maintien dans cette division. Pour la première de celles-ci, elles doivent s’inspirer de leur dernière sortie à domicile face à Eauze (victoire 64-48), où ce jour-là elles l’ont emporté, mais surtout elles ont pris le point average à leurs adversaires. Face à Gimont, il faut qu’elles gagnent avec seulement 5 points d’écart (défaite dans le Gers 43-39). Les plus pessimistes diront que la victoire avec 1 point d’avance sera déjà une bonne chose, pourtant mis à part la sortie de dimanche dernier à Amou (défaite 57-33), nos filles avaient produit du beau jeu. Pour cette rencontre, Martha Chrzanowski compte sur une réaction d’orgueil de ses troupes, comme elle l’explique : « Apres être passées complètement à côté de notre match la semaine dernière, j'attends une réaction de la part des filles ! Nous ne pouvons pas reproduire la même prestation  ce dimanche, nous devrons jouer en équipe et ne pas subir. Nous devrons être plus combatives, plus dures et ne pas nous laisser intimider par Gimont ! C'est un match important pour la suite du championnat. Il faut gagner ! », insiste-t-elle.

 

EBPLO : 64

C. Bourdon (9), E. Antoni (7), M. Brouca (cao 2), A. Campergue (7), A. Boukoulou (4), O. Irabé (7), J. Mur (3), P. Tarnachowicz (18), M. Absalon (7). Entraîneur : M. Chrzanowski

Eauze : 48

B. Da Costa, M. Baulac (4), D. Breant, C. Marrast (7), A. Riccardi (9), C. Ortal (cap 3), M. Vicini (4), E. Hauret Clos (15), M. Ortyl (6). Entraîneur : L. Toujal.

À Mourenx, gymnase municipal, une centaine de spectateurs.

Arbitres : F. Mara et Z. Samata.

Les quarts-temps : 19-16, 14-8, 19-19, 12-5.

 

En s’imposant avec un écart de 16 points, nos joueuses de NF3 font une double opération par rapport au classement. Tout d’abord elles remportent une précieuse victoire face à un concurrent direct pour le maintien et ensuite elles récupèrent le point average par rapport au match aller (défaite 59-51) !

Profitant de son avantage de taille, nos filles envoient immédiatement le ballon sous le cercle pour Paula Tarnachowicz qui en fait bon usage. En face l’ancienne Paloise Hauret Clos lui répond en périphérie, les deux équipes ne se quittent pas (19-16, 10e). Deux accélération d’Ophélie Irabé, Julie Mur en finesse et voilà un mini break pour les locales (26-17, 13e). Au terme des vingt premières minutes, l’EBPLO a atteint son objectif, reste à tenir en seconde mi-temps (33-24, 20e). Après une série de ballons perdus de part et d’autre les deux formations se rendent panier pour panier, tant et si bien qu’à l’entame des dix dernières minutes l’écart au score est toujours le même (52-43, 30e). Marion Absalon et Paula Tarnachowicz s’imposent sous le cercle, Alberte Boukoulou provoque des fautes, Eauze manque plusieurs fois la cible (59-45, 39e). Quand Céline Bourdon réussit un panier à 3 points, c’est la libération, d’autant plus que Paula Tarnachowicz conclut une contre-attaque supplémentaire à une seconde de la fin.

  

Martha Chrzanowski : « Ce soir, les filles ont fait preuve de solidarité. Tout le monde a apporté sa pierre à l'édifice ! En plus de la victoire, ce qui est important, c'est que nous avons repris de point average ! Plus nous avançons et plus nous arrivons à bien gérer nos matches et à être plus constantes dans ce que nous faisons ! Nous devons continuer ainsi !»

 

Malgré une blessure à la cheville, Paula Tarnachowicz termine meilleure marqueuse de cette partie avec 19 points (Photo Claude Jouanserre).

 

Carmaux : 63

C. Cabrit (5), S. Albinet (6), C. Albar (4), M. Soubios-Delmas (4), E. Martinez (cap 2), A. Albar (18), S. Enjalbert (1), L. Llavador (8), C. Berges (15). Entraîneur : A. Lacoste.

EBPLO : 66

C. Bourdon (3), E. Antoni (6), M. Brouca (cap 2), A. Campergue, A. Boukoulou (8), O. Irabé (17), J. Mur, P. Tarnachowicz (19), M. Absalon (11). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Carmaux, salle Multisports, 200 spectateurs environ.

Arbitres : V. Otal et E. Blévin.

Les quarts-temps : 13-18, 12-21, 25-12, 13-15.

Pour Carmaux, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : C. Berges (40e).

 

Notre staff et nos joueuses avaient particulièrement bien préparé ce lointain déplacement dans le Tarn ! Battues largement à l’aller (54-70), nos filles ont pris leur revanche, mais surtout les Tarnaises n’ont pas reconnu l’équipe qu’elles avaient rencontré en octobre dernier. Ces dernières avaient eu une large marge de manœuvre à mi-distance avec 10 réussites derrière l’arc de cercle, ce dimanche seuls 3 tirs ont été convertis de cet endroit. À partir d’une défense individuelle stricte et agressive dans le bon sens du terme, nos filles ont construit leur victoire !

Ce sont elles, avec Paula Tarnachowicz, Alberte Boukoulou et Marion Absalon dans la peinture, qui prennent la direction des opérations (8-13, 8e). Comme on l’écrit en ouverture, la défense haute gêne les shooteuses locales qui s’en voient pour amener le ballon sous le cercle. Pourtant, avec Berges et des tirs peu académiques mais efficaces de Albar, les Carmausines reviennent sur les talons des visiteuses (22-23, 14e). Mais sans s’affoler, avec Marion Absalon inarrêtable sous le cercle et Ophélie Irabé insaisissable en un contre un, nos joueuses repartent du bon pied pour creuser un petit break grâce aussi à un panier à 3 points de Céline Bourdon à quelques secondes de la fin de cette première mi-temps (25-39, 20e).

                                                                        L’EBPLO ne craque pas !

Malgré les avertissements de Martha Chrzanowski durant le repos, le retour sur le parquet est difficile pour ses joueuses. Carmaux met en place une press tout terrain qui perturbe nos joueuses, qui font preuve de naïveté. Les locales grignotent petit à petit leur retard sous la poussée de leurs supporters, pour finalement passer devant au score pour la première fois de la partie (50-49, 29e). Cet avantage ne sera que de courte durée, Paula Tarnachowicz se chargeant par un panier intérieur de permettre à ses partenaires de virer en tête à l’attaque des dix dernières minutes (50-51, 30e). Les deux équipes n’osent pas se livrer, les défenses prennent le pas sur les attaques. Pourtant, un tir primé d’Élodie Antoni, suivi d’un autre d’Ophélie Irabé font du bien (54-57, 35e). Carmaux, poussé par son public, sent que l’EBPLO peut craquer. Cela devient irrespirable, Ophélie Irabé est précieuse dans cette fin de rencontre, avec une pénétration et sur la ligne des lancers francs. Seulement, les locales rendent coup pour coup (60-61, 38e), Marion Absalon prend ses responsabilités en tête de raquette, alors que Berges ramène les siennes à 2 points (63-65) avec encore 13 secondes à jouer. Un temps mort est demandé par notre coach, sur la remise en jeu Carmaux fait faute sur Élodie Antoni, qui met un lancer sur deux. La dernière action des Tarnaises ne donnera rien, la victoire de nos filles est amplement méritée sur l’ensemble de la partie.

 

Martha Chrzanowski : « Aujourd'hui, au-delà de la victoire, c'est surtout l’état d'esprit du groupe que je tiens à féliciter ! Je suis contente de la réaction qu'ont eue les filles par rapport au match contre Colomiers. Nous avons démontré, une fois de plus, que lorsque nous jouons ensemble, sous sommes capables de faire de belles prestations ! Les filles se sont "battues" et n'ont rien lâché pendant 40 minutes. Comme je l'ai dit, nous prenons nos matches un par un et nous ferons les comptes à l'arrivée. »

 

 

Nos joueuses de NF3 et Céline Bourdon se déplacent ce dimanche à Carmaux sans pression (Photo Claude Jouanserre).

 

NF3 : 16e journée

Carmaux (5e, 9v-6d)-EBPLO (10e, 6v-9d) dimanche 15H30 

Depuis deux saisons que ces deux formations se rencontrent, jamais nos joueuses ne sont arrivées à battre Carmaux. Pourtant, cette fois-ci et malgré que cette rencontre se déroule dans le Tarn, nos filles ont un bon coup à jouer. Il ne faut pas oublier qu’au match aller (défaite 54-70), ces dernières privées d’Élodie Antoni (blessée), avaient également laissé en route 18 points sur la ligne des lancers francs. Par contre, leurs adversaires avaient réussi 10 tirs à 3 points, dont 4 pour la seule Albinet ! Tous ces chiffres, négatifs pour l’EBPLO, donnent un brin d’espoir à Martha Chrzanowski : « Ce ne sera pas un déplacement facile, le groupe en est conscient ! C'est une équipe complète qui nous a fait mal au match aller, surtout au niveau des tirs à 3 pts ! Nous devrons être vigilants et ne pas subir. Cette semaine les filles se sont entraînées sérieusement, je pense que tout le groupe aura à cœur d'effacer au plus vite la défaite contre Colomiers. Si tout le monde reste concentré et appliqué pendant 40 minutes, que nous jouons en équipe sans rien lâcher, alors nous gagnerons ! », conclut-elle. Il est à signaler également que Julie Mur devrait faire sa rentrée après sa blessure à la cheville.  

 

Nos U17 CTC et Julie Thivet se sont facilement imposées à Lembeye (Photo Claude Jouanserre).

 

Quatre rencontres, quatre succès pour nos équipes de jeunes ce week-end. Facile pour nos Seniors (2) puisque Hendaye (2) a déclaré forfait en Trophée des P-A, ainsi que pour nos U13 et nos U17 CTC. Plus difficile pour nos U17 qui ne sont imposées que dans les dernières minutes.

U13-Pau NE/Idron (2) : 66-27

En recevant l’entente Pau NE/Idron (2), nos U13 ont confirmé leur victoire du match aller, malgré les absences de 5 joueuses, toutes blessées ! Nos 6 rescapées ont alterné du bon et du moins bon. Certaines doivent arrêter de ne penser qu’à dribbler et elles doivent lever davantage la tête, le Basket est un sport qui se pratique à 5 joueuses ! Les consignes venant du banc doivent aussi être davantage écoutés et appliqués. Il faut se servir de ces matches pour travailler pour la suite !

Lembeye-U17 CTC : 37-61

Belle victoire de nos joueuses après un bon match où les consignes de l’entraîneur ont été appliquées et respectées, ce qui a permis de réaliser de belles actions. Par contre, la seconde mi-temps a été moins aboutie, car l’équipe s’est mise au rythme de leurs adversaires. En attaque, les objectifs fixés n’ont pas été atteints, il reste du travail à effectuer aux entraînements.

Nord Béarn-U17 : 55-59

Un match qui se gagne par le combat, le mental et l'envie!  Avec des hauts et des bas durant tout le match, les filles renforcées par Naomi Nsang et Johanne Guiaholy, ont réussi à remporter cette partie. La rencontre doit servir d'expérience aux filles quant à la gestion d'un avantage réduit dans les dernières secondes du match. La gestion de la pression défensive et la patience en attaque ont donné des sueurs froides au public ! 

 

Prise dans la nasse de la défense de Pau Nord-Est, Ophélie Irabé va s'en sortir grâce à sa technique et son physique athlétique (Photo Claude Jouanserre).

 

Pau NE 2 (+28) : 60

P. Castillo (1), A. Cayron (10), M. Miloudi, A. Jeau (11), J. Botella (cap 2), C. Dutheil (6), O. Courcelle (2). Entraîneur : N. Pradelle.

EBPLO : 65

E. Antoni (7), M. Brouca (cap 21), A. Boukoulou (3), I. Mur (2), O. Irabé (9), P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (12). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Pau, centre de formation, public clairsemé.

Arbitres : C. Marquevielle et B. Ingalaturre Laborda.

Les quarts-temps : 32-18, 7-21, 12-17, 9-9.

 

En se déplaçant à Pau Nord-Est, nos joueuses de NF3, handicapées par les absences de Céline Bourdon, Amélie Campergue et Julie Mur, ont assuré l’essentiel, la qualification pour les quarts de finales de la coupe des P-A. 

Face à une jeune formation qui n’avait rien à perdre et qui a défendu crânement ses chances, nos filles ont développé un bon Basket en première mi-temps en effaçant leur handicap de 28 points, pour rentrer aux vestiaires avec une égalité parfaite (39-39, 20e). La reprise du second acte est bien maîtrisée par nos joueuses, avec une Marlène Brouca très efficace aux tirs et une défense resserrée (42-53, 26e). C’est à ce moment-là que tout va se gâter ! Un jeu plus individualiste avec une passe-un tir, une défense laxiste et ce sont les locales qui reprennent des couleurs (53-57, 32e). Ces dernières commencent à penser que l’impossible exploit peut se réaliser, alors que les conseils et les recadrages de Martha Chrzanowski insufflés aux temps morts, n’ont pas grands effets sur ses joueuses qui semblent avoir besoin de souffler (59-63, 37e). Pau NE s’accroche, mais dans cette fin de rencontre l’expérience et la puissance d’Alberte Boukoulou, de Marion Absalon et de Paula Tarnachowicz, pèsent en faveur de notre équipe. 

 

Dans une salle qu'elle connaît bien, Alberte Boukoulou devra montrer le chemin du panier à ses partenaires (Photo Claude Jouanserre).

 

Pas de championnat cette semaine pour notre équipe de NF3, mais par contre c’est un huitième de finale de la coupe des P-A qui les attend ce samedi à 20H30, au centre de formation de Pau. Elles vont y affronter l’équipe 2 de l’US Pau NE, qui partira avec 28 points d’avance (différence de divisions). Les Paloises occupent actuellement la quatrième place du championnat de Pré-Région, avec 10 victoires pour seulement 4 défaites. Notre équipe sera fortement handicapée par les absences de Julie Mur (blessée), ainsi que celles de Céline Bourdon et Amélie Campergue (raisons personnelles). C’est donc à 6 éléments seulement qu’elles devront tout tenter pour essayer de se qualifier pour les quarts de finales.