La dernière image de la saison pour la page d'accueil de cette saga (Photo et conception Claude Jouanserre).

Pour revivre toute la saison 2012-2013 de son équipe de Ligue 2, la section féminine de l'Élan Béarnais Pau Lacq Orthez, sort un recueil de 170 pages, avec plus de 100 photos. Toutes les présentations des matches, les compte-rendus et les retours d'après matches sont relatés. Du premier match amical au mois d'août dernier, à la médaille de bronze du Final Four de Nice, pour 10€ seulement on retrouvera tout cela. Ce recueil est imprimé en série limitée, pour toute commande, vous téléphonez au 06 89 05 48 75.

Avec l'arrivée de Marion Ferreira, c'est "une battante" qui intègre le groupe de nos Seniors Aquitaine (Photo Claude Jouanserre).

« Ça va être costaud ! », voilà la première réaction de Rafaël Esteban l'entraîneur de nos Seniors Aquitaine, à l'annonce de la poule qui les attend dès le mois de septembre. « Nous allons essayer de viser l'une des cinq premières places », poursuit-il en rajoutant : « Par rapport aux saisons précédentes, nous aurons l'avantage d'évoluer dans une poule de 12, ce qui fait que si nous manquons notre départ comme la saison passée, nous aurons davantage de marge pour nous rattraper », conclut-il. Effectivement, si certains déplacements dans les Landes ne sont pas lointains, ils sont extrêmement dangereux. Que ce soit Gaujacq, les Espoirs Chalosse, Luy Adour, Saint-Sever, ou le Réal Chalossais, il va falloir y aller ! Sans compter que les clubs Girondins ou du Lot et Garonne ne sont pas des faire-valoir !

Pour l'instant un seul départ est acté dans le groupe, c'est celui de Lauriane Bordenave, qui rejoint l'entente Mazerolles-Malaussanne (2MBS). Elle sera remplacée numériquement par Marion Ferreira, qui arrive de Besingrand.

La saison prochaine, Tamzin Barroilhet portera le maillot de l'Élan Béarnais Pau Lacq Orthez (Photo Kent State University).

Avec pour seul départ celui de Laurie Lapeyre qui rejoint le club de Colomiers (NF1), le recrutement de cette saison a été rapidement mené. Aurélie Lopez souhaitait conserver l'intégralité de son groupe, qui a terminé à la troisième place du championnat de France de Ligue 2. Comme l'objectif du club est de se pérenniser dans cette division, il était inutile de chambouler un groupe performant à ce niveau de compétition et qui vit bien ensemble.

Donc, pour remplacer notre N°8, nous avons fait appel à une jeune joueuse franco-anglaise, peu connue dans l'Hexagone. Il s'agit de Tamzin Barroilhet, née le 21 septembre 1990 à Londres et qui mesure 1.80m. Elle arrive de l'université de Kent State dans l'Ohio (USA), où elle a effectué son cursus scolaire durant les quatre dernières années et participé au championnat NCAA de première division. Cette saison elle termine meilleure marqueuse de son université avec 10,6 points de moyenne, mais elle présente aussi de bonnes statistiques générales sur toute la saison (6,9 rebonds, 2,6 passes décisives, 1,5 interception). Ses records sur un match cette année sont de 26 points, 12 rebonds, 9 passes décisives, 4 interceptions et 2 contres (4 fois).

                                                                                    Un beau palmarès !

Si elle est née en Grande-Bretagne, elle a passé toute sa jeunesse en France, et c'est à Sainte-Maxime (Var), qu'elle débute le Basket à l'âge de 5 ans. Elle va y rester jusqu'en Benjamine deuxième année, et elle va remporter le titre de championne de France avec la sélection de son département. Elle part ensuite deux saisons en Minimes France à Fréjus, où elle devient championne de France UNSS avec le Pôle espoir d'Aix en Provence et médaillée de bronze aux championnats de France Inter-Ligue avec la sélection de la Côte d'Azur. Pour parfaire ses fondamentaux et comme elle n'a pas encore la nationalité française, ce qui l'empêche d'intégrer le Centre Fédéral, elle rejoint le prestigieux centre de formation de Bourges. Elle va y rester quatre ans, en Cadettes France et avec les Espoirs, tout en s'entraînant avec le groupe des professionnelles. Voulant encore parfaire son basket, mais aussi préparer son avenir professionnel, elle part quatre ans à l'université de Kent, pour préparer un diplôme de Management Sportif et Commerce International (International Business and Sport Administration). Entre-temps, « Tam » a déjà porté le maillot de la sélection de Grande-Bretagne et la saison prochaine ce sera celui de l'Élan Béarnais Pau Lacq Orthez !

Le groupe : Julia Borde, Awa Gueye, Marion Arfelis, Vélia Bosch, Mariame Dia, Émi Vidal, Ingrid Bunel, Martha Chrzanowski, Tamzin Barroilhet + 1 moins de 23 ans du club. Entraîneur : Aurélie Lopez.



Avec Lakevia Boykin, notre club devrait avoir trouvé une joueuse spectaculaire (Photo Wake Forest University).


Alors qu'on s'attendait à voir débarquer une franco-anglaise (Tamzin Barroilhet) pour remplacer Laurie Lapeyre, nous l'avions annoncé sur notre site Internet, c'est finalement une Américaine qui va poser ses valises à Mourenx. La première, après nous avoir donné son accord est revenue sur sa décision, nous espérons que la seconde honorera son contrat. Il s'agit de Lakevia Boykin, une ailière de petite taille (1.75 m), mais à la détente extraordinaire. Elle fêtera ses 22 ans le 21 août prochain et elle arrive de la réputée Wake Forest University (1ère division NCAA), où la néo-Mourenxoise a passé ses quatre dernières années étudiantes (Alexandra Tchangoué de Nice vient aussi de cette université). Née à Raleigh en Caroline du Nord, sa maman jouait au Basket au collège de Saint-Augustine et elle a un frère. Elle a la particularité de n'avoir jamais manqué un seul match durant ces quatre saisons, participant ainsi à plus de 130 rencontres, dont les trois dernières saisons dans le cinq majeur. Cette année, elle tournait à 14,4 points de moyenne, 3,2 rebonds, 2,5 passes et 41,3% de réussite aux tirs à 3 points, car c'est également une exceptionnelle shooteuse. Au mois de décembre dernier, à Virginia Tech, elle a inscrit son 1 000ème point en carrière. Souhaitons qu'elle confirme en Béarn !


Vous pouvez visionner quelques images en cliquant sur le lien ci-dessous (elle porte le N°22) :