Nos Seniors (2) et Élodie Péré terminent premières de leur poule de D3 (Photo Claude Jouanserre).

 

U13 : 23

Sarrailh : 65

Avec les blessures de Margot Carriat, Rhania Sabri et Lilou Widelka, nos joueuses ont manqué de rotations, mais surtout d’envie pour certaines. Quand on fait du sport, il faut courir, transpirer et surtout se battre ! Il faut vite réagir, sous peine de subir encore en seconde phase !

 

U17 : 54

Sarrailh : 65

L’équipe a perdu beaucoup trop de ballons, notamment sur la montée de celles-ci. Nos filles ont du mal à gérer la pression. De l'envie, mais pas assez d'applications des consignes. Sur ce match sans pression, car la montée est déjà jouée, elles n'abordent pas la rencontre de manière sereine et malgré un retour au score en fin de match (deux points d'écart), les filles retombent dans leurs travers et ne parviennent pas à remonter la pente. 

A noter, l'absence de Camille Lagourgue, blessée à la cheville.

 

U17 CTC : 43

Gotein : 35

Dans cette rencontre, nos filles ont alterné le bon et le mauvais. Mais le point positif, c’est que toutes les joueuses ont apporté des solutions dans le match !

 

Seniors (2) : 69

SCAN (3) : 32 

Nos joueuses ont confirmé la victoire du match aller, face à une sympathique équipe du SCAN. Les choses sérieuses vont commencer en janvier !

Toute la détermination d'Amélie Campergue est traduite dans cette action (Photo Claude Jouanserre).

 

Élan Chalossais : 57

E. Busquet (8), C. Lassègue (17), E. Delas (6), M. Darrieutort, L. Larrieu, P. Tauzin (cap 8), P. Dupouy (13), L. Brana, H. Beguery (2), L. Ngom (3). Entraîneur : M. Lalanne.

EBPLO : 51

C. Bourdon (3), E. Antoni (6), A. Campergue (cap 10), A. Boukoulou (2), O. Irabé (11), J. Mur (2), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon. Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Sort en Chalosse, salle des Sports, public nombreux.

Arbitres : M. Ndour et R. Abbassi

Les quarts-temps : 14-15, 14-17, 15-10, 14-9.

Pour Élan Chalossais, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Darrieutort (37e).

 

Privées de Marlène Brouca retenue par ses obligations professionnelles, nos joueuses ont bien failli réussir l’exploit de s’imposer chez le leader de la poule !

Seulement, le souci récurrent de cette équipe, la maladresse sur la ligne des lancers francs, se transforme en une énième défaite. Ce dimanche, c’est un bien triste 7 sur 21  qui vient planter le décor ! Nos Cadettes, en condition de match, sont plus adroites à cet exercice !

Cette rencontre s’engage pourtant bien pour nos filles qui ne font aucun complexe face à leurs adversaires. Amélie Campergue se met en évidence en distillant des « caviars » à ses partenaires, alors que Paula Tarnachowicz prend le dessus sur Ngom (14-19, 11e). Ophélie Irabé fait apprécier sa vitesse et sa détente, Amélie Campergue poursuit ses prises d’initiatives, en se montrant efficace aux tirs. Le repos de la mi-temps survient sur un léger avantage pour les visiteuses (28-32, 20e).

Au retour des vestiaires nos joueuses sont dans les mêmes dispositions, la défense est bien en place, ce qui leur permet de pointer toujours en tête (33-36, 25e). Les Chalossaises profitent d’un passage à vide pour recoller au score (37-37, 27e), mais à l’entame des dix dernières minutes, rien n’est encore joué (43-42, 30e). À cause de ballons bêtement perdus, les Landaises vont prendre un léger avantage (48-42, 33e), mais l’EBPLO revient grâce à Paula Tarnachowicz et Ophélie Irabé (50-48, 36e). Malheureusement, les lancers francs manqués se transforment en autant de munitions pour les locales qui en font bon usage, pour s’imposer à leur plus grand soulagement !

 

Martha Chrzanowski : « Je suis déçue par le résultat, car une fois de plus on tremble trop souvent sur la ligne des lancers francs. Nous avons aussi encore quelques problèmes au niveau des choix offensifs et nous laissons trop de deuxième ou troisième chance à nos adversaires aux rebonds défensifs. Cependant, le côté positif de la rencontre montre que les joueuses sont capables d’accrocher le premier de la poule dans sa salle. Cela est prometteur pour le reste de la saison ».

 

 

La communication entre les joueuses est importante pour trouver des solutions ! Ici, Paula Tarnachowicz (N°14) en pleine discussion tactique avec Marion Absalon (Photo Claude Jouanserre).

 

10e journée

Élan Chalossais (1er, 8v-1d)-EBPLO (11e, 2v-7d) dimanche 15H30, à Sort en Chalosse 

En s’inclinant samedi dernier à domicile (56-65) face au dixième de la poule, nous ne voyons pas comment nos joueuses pourraient l’emporter ce dimanche chez le leader actuel, qui ne compte qu’une seule défaite. Pourtant, il ne manque jamais grand-chose à nos filles pour inverser la tendance, mais très souvent l’issue leur est fatale. Avec un peu plus de sérénité sur la ligne des lancers francs, certains résultats auraient été inversés. Si les joueuses de Martha Chrzanowski règlent ce geste technique (ou psychologique), une grande partie de la solution sera trouvée. Pour cette rencontre, notre entraîneur veut que ses joueuses commencent par retrouver le moral : « Il faut retrouver la confiance, faire des choses simples, faire ce qu’on sait faire. Il ne faut pas d’excès d’euphorie, appliquer les consignes et surtout prendre plaisir », analyse-t-elle. Après, un match reste un match et comme cette équipe n’a jamais pris un gros « bouillon », pourquoi en cette période de Noël ne pas rêver à un exploit ?

Les U17 CTC et Océane Laplace doivent terminer cette première phase par une victoire (Photo Claude Jouanserre).

 

Toutes les équipes de jeunes jouent ce samedi à domicile, les rencontres se dérouleront au gymnase de la cité scolaire. Ce sera également le dernier match avant une longue trêve de fin d’année, en attendant les calendriers de la seconde phase.

Les U13 reçoivent Sarrailh à 13H00, sans se faire trop d’illusions quant au résultat final. Toujours privées des deux blessées (Margot Carriat et Lilou Widelka), il leur sera bien difficile de l’emporter. Il faudra essayer de faire mieux qu’à l’aller (défaite 67-16).

Les U17 accueillent également l’équipe de Sarrailh à 15H00, qui s’était aussi imposée à l’aller (57-44). Elles ont les moyens de gêner cette formation, à condition de digérer la déception de la non qualification en championnat de Ligue. Nos filles doivent rebondir pour bien aborder la seconde phase, qui doit les amener au moins en finale du championnat d’Excellence départemental.

Les U17 CTC seront opposées à Gotein à 17H30, pour une revanche du match aller (défaite 39-36). Pour cela, elles devront beaucoup mieux jouer que samedi dernier à Bonnut et bien écouter les consignes qui leur sont données depuis le banc de touche. La victoire est à ce prix ! 

Les Seniors (2) ne devrait pas avoir trop de problèmes à se défaire du SCAN (3) le soir à 20H30. Large vainqueur à l’aller (31-71), avec une équipe réduite à 7 éléments à cause des blessées, elle sera ce samedi au grand complet.

Les Seniors (2) et Inès Mur (ici avec le ballon) ont conforté leur première place en s'imposant à Biarritz (photo Claude Jouanserre).

 

U13 : 54

Nord Béarn (2) : 20

Première victoire pour nos petites, malgré les absences de Margot Carriat, Lilou Widelka (blessées) et de Maïtena Carricart et Taïna Anglio (malades). Très bonne première mi-temps, par contre la seconde est à oublier en termes de jeu, avec beaucoup d’approximation et de jeu individualiste de la part de certaines qui doivent apprendre à lever la tête !

 

BOSS : 46

U17 CTC : 34

Face à une formation de notre niveau, toutes nos joueuses ont trop rapidement baissé les bras ! Le manque de maturité a fait défaut pour pouvoir accrocher la victoire. Courage les filles, vous allez y arriver toutes ensemble !

 

U17 : 53

Anglet : 79

Une meilleure performance qu'à l'aller, avec un score qui ne reflète pas le match. Les filles se sont bien battues mais de nombreuses mauvaises passes à l'adversaire en fin de rencontre et une perte de lucidité creusent l'écart. Ce n'est que lorsque les filles ont commencé à se battre aux rebonds et à enfin écouter les consignes de leurs entraîneurs, qu’elles ont réellement pu montrer leur basket !

 

Biarritz (2) : 39

Seniors (2) : 62 

Très bonne entame de nos joueuses qui ont largement dominé, malgré un gros relâchement dans le troisième quart temps. Par contre, elles ont été euphoriques dans les dix dernières minutes.

Élodie Antoni tente de pénétrer dans la raquette, sous les regards de Paula Tarnachowicz et Céline Bourdon (au second plan). (Photo EBPLO).

 

EBPLO : 56

C. Bourdon (2), E. Antoni (7), M. Brouca (cap 11), A. Campergue (2), A. Boukoulou (12), O. Irabé (8), J. Mur, P. Tarnachowicz (14), M. Absalon. Entraîneur : M. Chrzanowski.

Espoir Chalosse : 65

L. Comet, A. Moreau (5), M. Sourbié (10), C. Labarthe (cap 16), C. Broca (7), F. Hargoues (3), A. Hourdebaigts (2), I. Dubroca (4), E. Sourbié (6), A. Perovic (12). Entraîneur : P. Carrère.

À Mourenx, gymnase municipal, 200 spectateurs environ.

Arbitres : Mlles M. Castera et V. Laboube

Les quarts-temps : 19-14, 9-17, 21-12, 7-22.

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Campergue (40e). 1 faute technique : M. Brouca (40e).

 

Certes, le corps arbitral n’est pas de tout reproche en s’étant fait « coaché » toute la partie par les entraîneurs landais, mais une fois de plus nos joueuses ont laissé 11 points sur la ligne des lancers francs ! Cette maladresse chronique sur la ligne de réparation nous coûte déjà plusieurs victoires. Car le score final ne représente pas du tout la physionomie de cette partie, puisque à la 37e les deux formations étaient encore à égalité (55-55). C’est avec 8 lancers francs, que nos adversaires vont conclure les 8 derniers points de cette partie.

Celle-ci débute avec un marquage à la culotte de Paula Tarnachowicz de la part de l’expérimentée Perovic. Ophélie Irabé en profite pour jouer en un contre un et monter au cercle, alors que Marlène Brouca vient en aide offensive à sa partenaire (15-11, 9e). Malheureusement, Paula Tarnachowicz va être rapidement obligée de regagner le banc (13e), victime de trois fautes très discutables, alors qu’à ce moment-là Perovic n’en compte qu’une seule et que les deux joueuses se livrent à un duel plus que physique (21-16, 13e) ! Les visiteuses vont profiter de ce moment de flottement pour revenir et passer devant à la pause (28-31, 20e).

Le début de ce troisième quart temps débute encore par de la maladresse aux lancers francs, mais un temps morts salutaire de Martha Chrzanowski va relancer la machine. Alberte Boukoulou va sortir du bois, Marlène Brouca est toujours présente, alors que Paula Tarnachowicz a enfin pris son rythme de croisière (47-39, 29e). C’est alors que Labarthe, la capitaine de l’Espoir Chalosse va étaler toute sa classe, mais surtout son adresse. Elle profite que nos joueuses commencent à s’affoler et à déjouer, pour enfoncer le clou (55-55, 37e). Rien n’est encore fait, cependant nos filles continuent à déjouer et commettent de nombreuses fautes, qui envoient les Landaises sur la ligne de réparation et à cet exercice, ces dernières ne tremblent pas !

 

Martha Chrzanowski : « Je suis très déçue ce soir ! J’avais demandé à mes joueuses de se secouer et je n’ai rien vu, très peu de réaction. Les lancers francs nous les travaillons aux entraînements, je ne peux pas les tirer à leur place. C’est une très grosse déception ! » 

Ce samedi, la route de Paula Tarnachowicz (ici avec le ballon), va encore croiser celle d'Ana Perovic, comme lors du match amical du 26 août dernier (Photo Claude Jouanserre).

 

Après les espoirs entrevus à l’issue de la victoire face à Amou (55-48), nos joueuses de NF3 sont encore retombées dans leurs travers dimanche dernier à Gimont (défaite 43-39). Quel visage vont-elles présenter demain soir ? Si c’est celui du dernier match à domicile la victoire sera à l’arrivée, sinon il y aura du souci à se faire pour la suite de la compétition. Psychologiquement, les Landaises vont partir avec un avantage, celui d’avoir battu les Béarnaises fin août en amical à Mourenx. Seulement, une rencontre amicale de début de saison n’a rien à voir avec une partie officielle disputée début décembre. De tout cela, Martha Chrzanowski ne veut pas en entendre parler : « Il faut se secouer, car nous venons de perdre deux jokers, nous n’avons pas le droit d’en griller un troisième », annonce-t-elle un brin remontée, avant de poursuivre et de conclure : «Mes joueuses savent ce qu’elles doivent faire ! ». Voilà au moins un discours qui a le mérite d’être clair ! Face à elles, nos filles vont trouver une formation guère mieux lotie qu’elles, leur classement le prouve. Pour espérer l’emporter, il faudra dans un premier temps couper leur jeu rapide et ensuite fermer l’axe du panier aux 197cm de l’ancienne Mourenxoise Ana Perovic. Un beau chantier en perspective !

 

 

 

 

 

Nos Seniors (2) et Chloé Kamba ont une revanche à prendre face à Biarritz (Photo Claude Jouanserre).

 

Deux matches à l’extérieur et deux autres à domicile pour nos équipes de jeunes ce week-end.

Les U13 reçoivent Nord Béarn (2) ce samedi à 13H00 au gymnase municipal et espèrent enregistrer une première victoire. Bien que privées de Margot Carriat et Lilou Widelka, toutes les deux blessées jusqu’en janvier, nos filles doivent prendre leur revanche du match aller perdu après en seconde mi-temps catastrophique en terme d’adresse (58-34), avec une équipe encore plus incomplète.

Les U17 accueillent Anglet à 15H00 au gymnase municipal, dans une rencontre qui s’annonce particulièrement compliquée pour elles. Largement battues à l’aller (88-51), ce serait bien de limiter l’écart, car une victoire serait un miracle !

Les U17CTC se déplacent à Bonnut pour y affronter le BOSS. Vainqueur au match aller (49-38), nos filles peuvent confirmer ce résultat à condition qu’elles restent concentrées jusqu’au coup de sifflet final ! 

Les Seniors (2) se déplacent ce dimanche à Biarritz, pour une revanche de la phase aller. En effet, les Biarrotes sont les seules à avoir fait tomber nos joueuses cette saison (44-49). C’est donc une équipe revancharde et au complet, qui se déplace sur la côte Basque pour consolider sa place de leader !  

Nos Seniors (2) et Morgane Lorite sont en tête de leur poule de D3 (Photo Claude Jouanserre).

 

Billère : 69

U13 : 44

Malgré la défaite, nos joueuses sont à créditer d’un très bon match face à une très belle équipe de Billère, qui devrait aller loin dans cette compétition. Néanmoins, il faut que certaines écoutent davantage les consignes et que d’autres jouent un peu plus avec leur tête !  

 

U17 CTC : 60

St Palais (2) : 45

Après une bonne entame de match, les filles ont de nouveau déjoué le reste du temps. Il aura fallu trois tirs primés pour creuser un écart et le conserver jusqu’au coup de sifflet final. Il va falloir apprendre à jouer avec la même intensité pendant 40 minutes !

 

Sarrailh : 57

U17 : 44

Malgré la défaite nos joueuses ont montré un bon état d'esprit et une bonne solidarité. Malheureusement, de nombreuses erreurs en attaque avec beaucoup de balle données à l'adversaire nous coûtent cher. Un manque de lucidité et d'application sur les tirs sous le cercle, mais une envie de se battre jusqu'au bout malgré tout. Il faut continuer à travailler aux entraînements.

 

Seniors (2) : 66

Nord Béarn (2) : 40 

Un match rendu compliqué par le manque de respect de nos adversaires. Mais après un rapide recadrage, nos joueuses sont restées concentrées dans la partie. Malgré les nombreuses stratégies et tentatives de Nord Béarn, nos filles ont su conserver l’avantage, dans une ambiance plus qu’électrique.

Malgré un bon retour d'Élodie Antoni et de ses partenaires en fin de rencontre, l'EBPLO a encore laissé trop de points en route. (Photo Claude Jouanserre).

 

Gimont : 43

A. Blanco (7), A. Tubutin (2), C. Portal (cap 1), N. Delage (7), J. Diop (5), T. De Oliveira (2), P. Erguy (4), E. Miloungui (9), E. Bessières (6). Entraîneur : S. Mortes.

EBPLO : 39

C. Bourdon, E. Antoni (5), M. Brouca (cap 4), A. Boukoulou (2), O. Irébé (6), J. Mur (1), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (4). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Gimont, gymnase En Pêtre, 50 spectateurs environ.

Arbitres : P. Schlicklin et B. Azahaf

Les quarts-temps : 19-10, 6-9, 6-10, 12-10.

Nos joueuses de NF3 ont encore manqué un rendez-vous face à un adversaire direct pour le maintien dans cette division. Une fois de plus on se rend compte en regardant les chiffres, que celles-ci ont encore tremblé sur la ligne des lancers francs, avec un bien triste 5 sur 14 ! Mais ce n’est pas tout, ce n’est pas seulement sur cette ligne de réparation que les Mourenxoises ont failli. Trop de ballons perdus, trop d’imprécision, mais aussi trop de paniers manqués sous le cercle en font partie. Pourtant, Martha Chrzanowski avait prévenu son groupe avant le coup d’envoi en leur disant d’éviter que les locales ne s’enflamment trop vite. Malheureusement, c’est ce qui s’est passé, puisqu’au bout de 11 minutes, les Gersoises ont déjà creusé un écart (21-10, 11e). Ce résultat offensif de nos joueuses est à mettre sur le compte d’un gros manque de rythme, avec une seule contre-attaque en première mi-temps. Malgré tout, elles vont petit à petit revenir sur les talons des locales, pour ne compter que 6 points de retard à la pause (25-19, 20e). 

Le retour sur le parquet est un copier-coller du début de la rencontre, avec des Gersoises entreprenantes et des Béarnaises empruntées (29-20, 22e) ! Pourtant, en profitant d’un passage à vide des locales, mais aussi des quatrièmes fautes conjuguées d’Erguy et de Miloungui (26e), elles vont revenir dans la partie 31-29, 30e). Tout va donc se jouer dans les dernières minutes, mais des ballons perdus bêtement sont autant de munitions pour Gimont, qui s’envole (43-33, 36e). Élodie Antoni essaie de donner du rythme, bien aidée par Marlène Brouca et une efficace Marion Absalon. Malheureusement, l’écart était trop important, le hold-up n’aura pas lieu !