Les partenaires de Marion Absalon doivent rester dans leur bonne dynamique actuelle, pour espérer l'emporter à Gimont (Photo Claude Jouanserre).

 

Après leur belle victoire obtenue face à Amou (55-48), nos joueuses de NF3 se déplacent dans le Gers avec un moral de vainqueur. La trêve d’une semaine n’a peut-être pas été la bienvenue et a pu couper la dynamique de l’équipe, mais cela a permis aussi de continuer à travailler, comme l’explique leur entraîneur Martha Chrzanowski : « Nous avons fourni un très bon travail aux entraînements depuis 15 jours, les filles ont eu un week-end de repos, je pense que ça leur a fait du bien au moral. Nous devons y aller le couteau entre les dents, on peut gagner cette rencontre, on sait que ce ne sera pas facile, mais c’est faisable. », analyse notre coach. Celle-ci pourra compter sur son effectif au complet, face à une formation très difficile à manœuvrer à domicile. De plus, ces dernières ont remporté d’un point leur dernière rencontre à Hagetmau (64-65) et seront en pleine confiance !

De retour de blessure, Lauryn Guiaholy affrontera ses anciennes partenaires ce samedi à Pau avec nos U17 (Photo Claude Jouanserre).

 

Toutes nos équipes sont sur le pont cette fin de semaine, dont les entraînements ont été légèrement perturbés par les différents cross UNSS (collèges et lycées).

 

Les U13 se déplacent ce samedi à 13H00 à Billère, sans Margot Carriat blessée à l’épaule. Nous savons que nos filles vont souffrir et tout espoir de victoire est à proscrire face à une formation actuellement invaincue et qui tourne à plus de 70 points de moyenne par match. À l’aller et à l’issue d’une press tout terrain durant toute la partie, elles s’étaient imposées sur le score sans appel de 90 à 11.

 

Les U17 CTC reçoivent St Palais (2) ce samedi à 13H30 au gymnase municipal pour confirmer que la défaite du match aller (77-71) n’était qu’une erreur de parcours. Par contre et au contraire de la première rencontre, il va falloir penser à défendre pendant 40 minutes ! Elles ont les moyens de le faire.

 

Les U17 jouent à 15H00 à la salle Clermont de Pau face à Sarrailh, l’actuel leader de cette poule de Pré-Ligue. « Sur le papier, Sarrailh part largement favori à la vue des premiers résultats, mais nous allons faire notre possible pour les gêner au maximum », nous annonce Marion Absalon l’une des deux entraîneurs. Pour cette rencontre, elles devraient compter sur le retour de blessure de Lauryn Guiaholy, quant à Éva Cordeboeuf, elle est encore incertaine. Par contre, malgré son refus d'obstacle et sa chute au cross ce mercredi, Marie Monfray devrait pouvoir tenir sa place.

 

Les Seniors (2) accueillent Nord Béarn (2) ce samedi à 20H30 au gymnase municipal. Largement victorieuse à Garlin (39-68) malgré un début de partie laborieux, nos joueuses doivent confirmer à domicile. De plus, elles bénéficieront du retour de Belma Ozturk et Élodie Péré absentes sur blessures au premier match, mais aussi de l’arrivée de la tonique Farrah Baman, dont ce sera le baptême du feu avec nos filles. Tous les clignotants sont au vert, il ne reste plus qu’à y mettre la manière !

Notre école de Basket était en plateau à Arthez de Béarn, en compagnie de leurs trois entraîneurs, Paula Tarnachowicz, Marion Absalon et Ophélie Irabé (de G à D). (Photo EBPLO).

 

Nos jeunes pousses étaient en plateau à Arthez de Béarn ce samedi, en compagnie des clubs d’Arthez de Béarn et Lahourcade. Durant deux heures, notre école de Basket a participé à divers ateliers de dribbles et de maniements du ballons, avant de disputer quelques petits matchs, où le résultat final importait peu. De gros progrès ont été constatés, ce qui prouve que le travail aux entraînements porte ses fruits. 

Leur prochaine sortie aura lieu le samedi 17 décembre prochain pour le grand Noël du comité 64 qui aura lieu à Orthez, où ces Messieurs et demoiselles iront à la rencontre du Père Noël en personne !

Les deux sections sportives de la cité scolaire de Mourenx en compagnie de Fabien Cibert et Monique Braque les deux professeurs d'EPS, ainsi que de Martha Chrzanowski et Marion Absalon leurs deux entraîneurs (Photo Claude Jouanserre).

 

Après un peu plus de deux mois d’entraînements, nous avons voulu tirer un premier bilan des deux sections sportives de la cité scolaire de Mourenx, avec qui nous sommes liées par convention. Pour la première fois depuis que celles-ci existent, elles comptent une trentaine d’apprenties basketteuses (15 au lycée et 16 au collège). Pour cela nous avons demandé à Marion Absalon et Martha Chrzanowski, nos deux techniciennes détachées auprès d’elles, leurs sentiments : « Au niveau du collège nous avons commencé à leur faire travailler les fondamentaux du tir. Durant six semaines nous avons vu un peu toutes les formes de tirs et de mécaniques de tirs. Actuellement et jusqu’aux vacances de Noël, elles vont travailler sur les dribbles et tout ce qui touche à la manipulation du ballon. Les filles sont toujours présentes et attentives, en ce qui concerne les progrès toutes n’avancent pas au même rythme. On voit qu’il y a un écart entre celles qui font la section depuis deux ans, celles qui viennent d’arriver et celles qui sont licenciées en clubs. Mais globalement, les filles sont volontaires et elles se donnent les moyens d’y arriver. En ce qui concerne les filles du lycée, nous avons conservé à peu près les mêmes objectifs que sur le collège, sachant que nous voyons différentes gammes de tirs, car leur niveau est plus élevé. Ce groupe-là est également très intéressant, car elles sont assidues et elles prennent plaisir. Il y a des lacunes, mais elles viennent avec l’esprit d’apprendre et de progresser individuellement. Celles-ci vont aller jouer le 30 novembre à Lormont en Gironde pour un tournoi régional triangulaire qualificatifs pour les championnats de France, face à Mont-de-Marsan et Lormont. En ce qui concerne la section du collège, nous avons prévu un match amical le 7 décembre contre la section sportive d’Arzacq », nous annoncent nos deux techniciennes.

                                                      Rendez-vous avec la proviseure ! 

La cité scolaire de Mourenx ayant changé de direction cet été, Jean-Louis Magué notre président a souhaité rencontrer Laurence Ceresuela la nouvelle proviseure. Cette dernière, très prise par son emploi du temps, le rendez-vous n’a pu être fixé que pour la semaine prochaine. « Je souhaite la rencontrer tout d’abord pour faire sa connaissance et pour me présenter », nous dit Jean-Louis Magué en poursuivant : « Je vais assister régulièrement aux entraînements des deux sections et je pense que nous pouvons à plus ou moins long terme intéresser des jeunes non licenciées dans aucun sport, à rejoindre notre club. Je veux donc anticiper sur les saisons suivantes et confirmer à Madame Ceresuela qu’elle peut compter sur notre soutien. Je tiens aussi à remercier et féliciter nos deux entraîneurs pour la qualité de leurs séances et l’état d’esprit qu’elles insufflent dans les deux sections », conclut le président, visiblement très motivé par la formation !       

Les U17 CTC et Camille Barthe n'ont craqué qu'en fin de partie à Nord Béarn (Photo Claude Jouanserre).

 

Pas une seule victoire pour nos trois équipes de jeunes ce week-end, heureusement, les Seniors (2) sauvent l’honneur en l’emportant facilement face à Est Béarn.

Castétis : 45

U13 : 34

Magnifique partie de nos U13 qui ont lutté jusqu’au bout, mais avec un effectif réduit à 7 éléments, elles ont littéralement craqué en seconde mi-temps. Ce sont pourtant celles-ci qui virent en tête à la pause (15-28), seulement, par manque de rotations, elles ne vont pouvoir inscrire que 6 malheureux points dans ce second acte.

Anglet : 88

U17 : 51

Grosse déception de cette équipe, plus par l’écart au score que par la défaite en elle-même. Il va falloir redoubler d’intensité et de travail aux entraînements.

Nord Béarn : 58

U17 CTC : 41

Après un début de match hésitant qui a permis à Nord Béarn de prendre 10 points d’avance, nos joueuses se sont ressaisies et ont fait jeu égal jusqu’à la 36e. Une petite baisse de régime de la part de nos filles leur ont été irrémédiablement fatal. Malgré tout, des progrès sont constatés, mais il faut continuer à travailler aux entraînements afin de combler cette différence. 

Seniors (2) : 75

Est Béarn : 32 

Match sérieux de nos joueuses qui ont toujours respecté leurs adversaires. Cela leur a permis de travailler les systèmes pour des rencontres autrement plus serrées.

Très présente des deux côtés du terrain, Ophélie Irabé commence à monter en puissance (Photo EBPLO).

 

EBPLO : 55

C. Bourdon (6), E. Antoni (7), M. Brouca (cap), A. Campergue, A. Boukoulou (2), O. Irabé (19), J. Mur, P. Tarnachowicz (14), M. Absalon (7). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Amou : 48

L. Navarro (2), E. Montero (cap 5), J. Pina (7), M. Peigneguy, E. Collinet (1), E. Lafaille (15), M. Molles, C. Cazaubon, S. Despuyoos (2), G. Viksna (16). Entraîneur : T. Canard.

À Mourenx, gymnase municipal, 100 spectateurs environ.

Arbitres : N. Marbat et R. Lancien

Les quarts-temps : 26-14, 8-7, 13-14, 8-13.

Pour l’EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : A. Campergue (35e), P. Tarnachowicz (39e).

Pour Amou, 4 joueuses sorties pour 5 fautes : G. Viksna (36e), J. Pina (38e), E. Lafaille (39e), M. Molles (40e).

 

Voilà une victoire qui fait un bien fou sur le plan comptable, mais surtout au moral de nos joueuses. Celles-ci ont toujours mené au score, malgré un retour plus que dangereux des Amolloises en fin de rencontre (49-47, 37e).

Dès l’entame de la partie, on se rend vite compte que nos filles sont dans un grand soir ! Celles-ci prennent cette rencontre à bras le corps, à l’image de Paula Tarnachowicz, Élodie Antoni et Ophélie Irabé efficaces sur le plan offensif, alors qu’en défense elles ne laissent rien passer (6-0, 2e et 9-2, 3e). En un contre un, Ophélie Irabé fait des ravages dans les rangs landais, soit à la finition, soit à la passe. Son duo qu’elle forme avec Paula Tarnachowicz inscrit les 15 derniers points de ce premier quart temps (26-14, 10e). Le repos de deux minutes ne coupe pas le rythme de l’EBPLO, qui poursuit ses efforts défensifs et maintient son efficacité offensive (28-18, 16e). Ophélie Irabé est toujours présente des deux côtés du terrain, bien secondée par Marion Absalon qui a remplacé notre Polonaise. Au repos, nos filles se sont constituées un petit matelas (34-21, 20e).

                                                              Un final tendu !

Au retour sur le parquet nous allons assister à une espèce de « hourra basket », qui ne réussit pas à nos joueuses qui confondent vitesse et précipitation (34-27, 23 e). C’est encore Ophélie Irabé par un tir extérieur qui remet ses partenaires dans le sens de la marche, mais malheureusement, Paula Tarnachowicz doit regagner le banc avec 4 fautes personnelles (39-33, 28e). Martha Chrzanowski fait tourner son banc, chacune apporte sa pierre à l’édifice et si certaines n’ont pas de réussite en attaque, elles se dépouillent en défense (47-35, 30e). Il reste 10 minutes à tenir, alors qu’Amou appuie de plus en plus fort à l’image de Lafaye auteur de deux tirs primés consécutifs (47-41, 33e). Petit à petit, les visiteuses grignotent leur retard et sentent le hold-up possible (49-47, 37e). Les sorties pour 5 fautes se succèdent des deux côtés tout comme les ballons perdus et la maladresse sur la ligne des lancers francs, ça devient irrespirable. C’est alors que Céline Bourdon revient sur le terrain et donne 2 points de plus à son équipe par un panier à mi-distance (51-47, 38e). Rien n’est joué, Ophélie Irabé est de nouveau présente à la conclusion, alors que Marion Absalon récupère un importantissime ballon qui lui permet de rajouter un lancer franc salvateur. Le dernier panier à 3 points d’Élodie Antoni au buzzer vient parachever ce succès et pourrait peut-être compter en fin de saison !  

 

Martha Chrzanowski : « Cette victoire contre Amou est très importante pour le groupe ! Les filles avaient besoin de se remettre en confiance et réaliser qu'elles étaient capables de faire un bon match ! Cette semaine nous avons fait un gros travail tant sur le plan technique, que mental ! Ce soir, j'ai enfin retrouvé mon équipe, une équipe combative qui  ne lâche rien et prend plaisir à jouer! Je suis très fière de mon groupe ! Voir leur sourire à la fin du match est génial ! J'espère maintenant qu'elles ont compris qu'avec un peu de volonté elle peuvent faire de bonnes choses ! Il ne faut surtout pas nous relâcher, continuer à travailler et aller chercher le prochain match ! »

 

 

 

La saison dernière, Céline Bourdon et ses partenaires s'étaient inclinées deux fois face à Amou. Il faut maintenant espérer une première victoire cette année face à cet adversaire (Photo Claude Jouanserre).

 

Nos joueuses de NF3 doivent absolument se sortir du bas du classement, mais pour cela elles doivent retrouver un moral de vainqueur. C’est justement du côté de la tête que Martha Chrzanowski et Guillaume Moulia ont insisté cette semaine aux entraînements. Avec la venue d’Amou elles ont l’occasion de repartir du bon pied, à condition de prendre cette partie par le bon bout, et surtout de ne rien lâcher sur les 40 minutes. Classées juste devant les Béarnaises, les Amolloises présentent pourtant un bilan équilibré, ce qui leur donne un gros avantage mental. Emmenées par l’excellente et expérimentée ancienne Mourenxoise, Babeth Montéro, qui malgré ses 36 ans a toujours ses jambes de 20 ans, elles se déplaceront pour réaliser un « coup » en Béarn. Il ne manque pourtant pas grand-chose à nos filles pour inverser les scores, ne serait-ce qu’un peu plus d’adresse sur la ligne des lancers francs, le gros point noir actuel. Nous pensons que si cette carence est corrigée et avec un peu moins de ballons perdus, la victoire ne devrait pas être trop loin.

Absente au match aller, Fiona Magué sera bien présente au milieu de ses partenaires ce dimanche pour affronter Angaïs (Photo Claude Jouanserre).

 

Ce week-end, nos trois équipes de jeunes évoluent à l’extérieur, les Seniors (2) joueront dimanche à Mourenx.

Les U13 se déplacent à Castétis, vainqueur du match aller (32-55). Malheureusement pour nos petites, le résultat final devrait être identique à celui du mois dernier.

Les U17 vont à Anglet, défait la semaine dernière à Sarrailh (80-73). Après leur non match du week-end dernier, nos filles nous doivent une revanche, mais surtout elles doivent l’emporter pour garder une chance de finir dans les deux premières de la poule, afin d’accéder en seconde phase en championnat régional.

Les U17 CTC se rendent à Nord Béarn, large vainqueur à Mourenx au match aller (31-69). Pourtant, cette formation n’est pas invincible, puisqu’elle s’est déjà inclinée face à St Jean de Luz, battu deux fois par nos joueuses. Si elles produisent leur véritable jeu, elles ont les moyens de contrarier les locales et ainsi de prendre leur revanche. 

Nos Seniors (2) accueillent Angaïs ce dimanche à 15H00, au gymnase municipal de Mourenx. Après leur victoire de l’aller (28-64), nos joueuses seront largement favorites de cette partie. Attention toutefois à ne pas tomber dans un excès de confiance, car il ne faut pas oublier que les filles de l’Est Béarn sont venues à bout de Biarritz, le seul tombeur de notre équipe ! 

Ce samedi, c'est sur un mur infranchissable que nos U17 ont buté (Photo Claude Jouanserre).

 

St Jean de Luz : 61

U17 CTC : 80

Nos joueuses ont confirmé leur victoire du match aller, avec malgré tout un écart beaucoup moindre au résultat final. Mais c’est un bon match malgré tout de l’équipe, qui a su appliquer un meilleur basket que d’habitude. Il est vrai que l’adversaire était relativement faible, mais assez agressif en fin de partie. Merci à Moha Chad pour son coaching en remplacement de Jean-Charles Antoni retenu par ses obligations professionnelles. Il faudra montrer le même visage face à Nord Béarn samedi prochain !

 

U17 : 36

USO :54
Les filles ont eu beaucoup de pression en début de rencontre et ont été méconnaissables. Beaucoup de pertes de balles, de mauvaises passes et de gros problèmes défensifs. Elles ont su se ressaisir à partir du milieu du troisième quart temps, mais la différence était déjà trop importante à rattraper. Elles ont beaucoup de choses à travailler et notamment la gestion de la pression, car elles savent fournir un bien meilleur basket que la pâle copie qu’elles ont présenté ce samedi. À noter que la jeune Loelia Camgrand est venue renforcer l'équipe.

 

Lons (2) : 54

Seniors (2) : 64 

Après un début de match très équilibré, nos joueuses ont imposé progressivement leur rythme pour prendre la tête au score. Le travail des intérieures a porté ses fruits grâce à de nombreux rebonds des deux côtés du terrain. Avec plus de 20 points d’avance à l’entame des dix dernières minutes, cela a permis à toutes d’être plus à l’aise sur les phases offensives, de prendre davantage de tirs extérieurs, mais surtout de jouer beaucoup plus sereinement. Malgré un retour au score des locales en fin de quatrième quart temps, l’objectif est atteint ! Il faut continuer à travailler aux entraînements le jeu d’attaque, mais aussi les phases défensives, afin d’assurer la place de leader de la poule.

Malgré 20 points marqués par Paula Tarnachowicz, nos intérieures n'ont pas assez profité de leur avantage de taille dans la peinture (Photo Claude Jouanserre).

 

Éauze : 59

B. Da Costa (2), C. Rodriguez, M. Baulac (6), M. Ortyl (cap 3), C. Marrast (19), A. Riccardi, M. Vicini (18), E. Hauret Clos (7), J. Laffargue (4). Entraîneur : L. Touja.

EBPLO : 51

C. Bourdon (2), E. Antoni (5), M. Brouca (cap 7), A. Campergue (8), A. Boukoulou, O. Irabé (3), J. Mur, P. Tarnachowicz (20), M. Absalon (6). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Éauze, complexe sportif, 200 spectateurs environ.

Arbitres : J. Guède et Y. Azahaf.

Les quarts temps : 16-14, 13-13, 20-14, 10-10.

Pour Éauze, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Baulac (27e).

 

« Je suis très déçue du comportement de mes joueuses ! Entre celles qui se cachent sur le terrain, celles qui râlent après les arbitres et celles qui me disent ce que je dois faire, ça commence à m’énerver ! », annonce après la rencontre une Martha Chrzanowski très remontée contre ses joueuses ! Après, il y a de quoi ! Car enfin, affronter une équipe privée d’une de ses intérieures de grande taille et qui de ce fait rend plusieurs centimètres à nos joueuses et ne pas savoir en profiter, est assez inconcevable. Il est vrai que certaines de nos filles sont devenues en très peu de temps des fantômes, complètement transparentes sur le terrain.

Pourtant, avant la rencontre et dès les premières minutes l’envie était présente, mais dès que les adversaires ont montré quelques velléités offensives et défensives, c’est retombé comme un soufflet. Pour ne rien arranger à la situation, l’adresse aux lancers francs a encore fait défaut à nos joueuses. Cette fois-ci, elles laissent s’envoler 14 points dans la nature grâce à un exceptionnel 11 sur 25 à ce périlleux exercice ! Sans compter sur un grand nombre de ballons perdus, ou de tirs pris en première intention en attaque, et un fantastique laxisme défensif. Mais malgré tous ces déchets et approximations, il n’y a que deux points d’écart à la pause (29-27, 20e). 

Le retour sur le parquet n’est guère mieux que la fin du premier acte. C’est Éauze qui prend les choses en mains pour se constituer toujours un léger avantage (40-34, 27e). Pire, c’est même la grêle qui tombe sur nos joueuses dans les derniers instants de ce quart temps et il faut un tir à 3 points au buzzer d’Élodie Antoni pour que l’écart soit moindre (49-41, 30e). Rien n’est pourtant encore joué, mais dans la tête de nos filles le match est plié ! Elles confondent vitesse et précipitation, quatre défendent en individuelle, la cinquième est en zone, bref rien ne va. Le souci, c’est que ça commence à devenir drôlement inquiétant !