Foyer Rural de Sames – EBPLO 1

 

Nos U17 en peine dans leurs championnats entament une nouvelle compétition, la coupe des Pyrénées Atlantiques. Elles s'en vont affronter une formation qui plane actuellement très largement au dessus de sa poule de brassage où elle a jusqu'ici largement dominé ses cinq premiers adversaires, avec un écart moyen de 25 points.

C'est donc une équipe de qualité qui partira à domicile avec de surcroît un avantage de points conséquent compte tenu des quatre divisions de différence.

 

Face à un adversaire apparemment plus abordable c'est une occasion pour nos cadettes de mettre en pratique leur basket. Une occasion également en réussissant davantage dans leurs entreprises de reprendre du plaisir, ceci n'étant jamais du superflu. Finalement un intermède bienvenu au coriace championnat Inter-secteur, qui peut avoir toute son utilité en le prenant par le bon bout.

 

Coupe des Pyrénées atlantiques

U 17

Samedi 4 novembe à 15h00

 

Gymnase municipal de Sames

                               Malaussanne-Mazerolles 65 – 94 EBPLO 1

 

                                    La NF3 l'emporte avec la manière

 

Arbitres :MM. Barrerre Burg et Eschaas Tourne

Quarts temps : 41 -21, 9 – 21, 10 – 26, 5 - 26

Malaussane Mazerolles2 : 0 panier à 3 points, 4 lancers sur 10 tentés, 22 fautes.

 (+35), Duclos-Cazenave Sabrina 12, Lamane, Baraille 2, Duclos-Cazenave Severine, Bret Dibat, Cobelli 6, Liquet , Haget 3, Langlade 6, Irigoyen 1

EBPLO 1: 8 paniers à trois points, 14 lancers sur 26 tentés, 12 fautes.

Bourdon 20, Brugat 16, Antoni 4, Campergue 6, Murillo 10, Irabé 19, Mahsas 11, Boukoulou 8.

 

 Privées pour la circonstance de Marlène Brouca et Marion Absalon, les Mourenxoises avaient la lourde tâche de remonter 35 points d'handicap. En 40 minutes quelque soit la valeur supposée de l'adversaire ce n'est pas évident surtout que dès le départ Duclos-Cazenave se plaît à aggraver l'écart. Il faudra plusieurs minutes pour que l’Élan entre dans le bain et une mi-temps pour qu'il réduise en partie seulement les points du handicap, 50 – 42.

Face à une formation courageuse qui a jouer sa chance jusqu'au terme et dans un excellent climat, Les Mourenxoises se sont appliquées sur les deux cotés du terrain, récitant un basket collectif sans jamais tomber dans la facilité, ainsi à la 28éme minute, sur une pénétration d'Ophélie Irabé, elles prennent pour la première fois l'avantage, 56 – 57, après un court chassé-croisé, ce sont elles qui font un break avant d'entamer le dernier quart temps, 60 – 68, 30e. Emmenées par une Céline Bourdon royale derrière l'arc de cercle, 6 tirs à 3 pts réussis, plus rien n'empêche les visiteuses de creuser un écart irréversible grâce notamment à de nombreux paniers sur jeu rapide. Une soirée finalement qui a eu son utilité dans l'optique du difficile déplacement à Cugnaux dimanche prochain.

 

                                   EBPLO 2  59 – 61 Les Ailes du Béarn 2

 

                                                       Rageant !

 

Arbitres : MM.Ducasse et Gahat

Quarts temps : 17 – 19, 14 – 8, 17 – 2, 11 - 22

EBPLO2 : 1 panier à 3points, 15 lancers sur 25 tentés, 14 fautes.

(+7) Magué 13, Lagourgue 10, Perez-Estevez, Mur 16, Baman 4, Peré , Lorite M 5, Lorite E 4.

CTC Les Ailes du Béarn : 7 paniers à 3 points (Franchi 6), 11 Lancers sur 18, 19 fautes.

Manaut 11, Fremaux 3, Mole, Lefebvre 4, Tisiot 9, Langla 6, Leroy, Franchi 28.

 

 

Elles la tenait cette qualification les coéquipières d’Inès Mur, elle l'a tenait grâce à une bonne fin de première mi-temps, 31 – 27, 20e et surtout à un 3ème quart temps dans lequel elles ont su tenir à distance des visiteuses au basket appliqué, 48 – 39, 30e. Hélas dans les dix dernières minutes l'enjeu va prendre le pas sur le jeu, face à un adversaire beaucoup plus serein, les Mourenxoises vont multiplier les pertes de balles et rater trop de paniers faciles, oubliant de l'autre coté de défendre sur les tireuses à 3 points. Il y avait la place de passer ce tour de coupe, il suffisait de ne pas laisser s'échapper autant de lancers francs ou de parvenir à inscrire un panier sur l'une des toutes dernières attaques où quatre tentatives consécutives se sont soldées par autant d'échec et une contre-attaque adverse. Dommage !

  Samedi 28 Octobre

 

        

 C'est l'un des privilèges de la coupe départementale seniors que de permettre à nos deux équipes seniors de disputer chaque année la même compétition. Parfois, comme la saison dernière, le tirage au sort nous réserve l'exclusivité d'un affrontement seniors 1 – seniors 2, ce ne sera pas le cas pour ce premier tour.

 

            Samedi 20h30 au gymnase municipal :

 

                                  EBPLO 2 (+7) – Ailes du Béarn 2

 

 Après avoir retrouvé le succès lors de la dernière journée de championnat face aux … Ailes du Béarn 3, nos représentantes vont affronter l'équipe 2 de l'entente Lescar - Lons qui évolue en première division départementale, elles auront pour palier la différence de division une avance de 7 points. Une avance bienvenue pour tenter l'exploit d'éliminer une équipe de division supérieure mais les entraîneurs François et Julie comptent bien profiter au delà du sort de cette rencontre pour préparer le championnat. Ils attacheront donc autant d'importance à la manière qu'au résultat.

 

        Samedi 19 heures à la Salle des sports de Mazerolles

 

                             Malaussanne – Mazerolles 2 (+35) – EBPLO 1

 

 

NF3

5ème journée

Dimanche 22/10 – 15h30                          

Arbitres : MM. Cessot et Marquevielle

 

                                        EBPLO – Perpignan Le Soler

                                

                                                

 Mourenx - Perpignan, voilà bien une affiche qui naguère activait bien du monde et faisait trépigner d'envie, joueuses, staff, supporteurs sans oublier le trésorier. Les Catalanes ont longtemps été nos adversaires privilégiées, c'était au temps ou les deux clubs se disputaient les places d'honneur et les titres nationaux, un classico en quelques sortes.

Mais aujourd'hui après quatre défaites consécutives, bien avant les visiteuses il va falloir résoudre les problèmes que pose un autre adversaire plus près de nous, nous.

Si il n'y a pas de honte à s'incliner face à des adversaires valeureux, on ne peut indéfiniment se contenter des prestations en dents de scie que nos Mourenxoises concèdent à chaque rencontre.

Des lacunes qui une fois encore ont coûté le match à Dax et qui posent un constat qui devient problèmatique, nous ne sommes pas prêts.

Nous ne sommes pas prêts collectivement, cela peut se comprendre puisque que l'architecture de l'équipe a beaucoup évolué à l'intersaison, mais le temps et la réalité mathématique du classement eux, pressent . Nous ne sommes pas prêt non plus physiquement, enfin pas tout le monde c'est une évidence, le niveau de la condition physique est inégal, ce qui freine les prestations de plusieurs éléments.

Conséquence de ces deux premières lacunes, nous ne sommes pas prêts mentalement. Nous l'avons encore remarqué samedi dernier, le mental est friable, dès que les événements nous sont contraires, on lâche prise. Les réactions individuelles trop épisodiques  sont noyées dans la confusion générale. Qui s'impose ? Qui parle ?  Les leaders naturels que doivent-être les joueuses cadres n'ont pas l'impact rassérénant sur l'ensemble du groupe, parfois ce sont elles qui perdent leur calme.

 

En un mot il faut remettre les têtes à l'endroit, être constantes aussi bien dans l'effort défensif que sur la concentration sur les deux cotés du terrain, nous l'avons vu, lorsque cela est mis en application l’Élan est capable de passer un 22 à 6 en 9 minutes à Dax, ou un 15 – 0 aux Espoirs chalosse, les ressources existent donc. Martha Chrzanowski et Guillaume Moulia sont pleinement conscient que tout cela se réglera par le travail .

Il est temps de gagner et c'est le couteau entre les dents que nos joueuses vont aborder cette rencontre pour se refaire une santé, et tant mieux si c'est contre notre vieux rival Perpignan.

 

 

Adour DAX Basket 66 – 61 EBPLO Mourenx

 

Salle de Candresse – 150 spectateurs

Arbitres : MM. Lancien et Roussin

Quarts temps : 20 – 12, 12 – 14, 26 – 13, 8 - 22

Mi-temps : 32 - 26

Adour Dax Basket : 66

Lancers 16 sur 24, 2 tirs à 3pts réussis, 24 fautes.

Lupe 3, Deslux 4, Moreau 5, Plano 6, Lapeyre 8, Cerezo 5, Lespiau 6, Duclos 2, Labarthe 14, Duprat 13

Mourenx :61

Lancers 20 sur 31, 3 tirs à 3 pts réussis, 22 fautes

les marqueuses : Bourdon 14, Brugat 5, Antoni 3, I. Mur, Murillo 5, Irabé 8, Mahsas 18, Boukoulou 2 Absalon 6

entraineurs M. Chrzanowski et G. Moulia

 

 

 

 

 

Les absences sur ce match de Marlène Brouca et d'Amélie Campergue pour raisons professionnelles ne suffiront pas à excuser cette troisième défaite consécutive en championnat. Car si le score final semble indiquer que le sort de la rencontre s'est disputé jusqu'au bout, il n'en ai rien. En fait nos filles comptaient vingt et une longueurs de retard à la 31éme, 60 – 39, ce n'est qu'à partir de ce moment que l'on a senti un vent de révolte pointer dans les rangs des Mourenxoises, amorcé dans un premier temps par Lina Mahsas, 60 – 45, 33ème, suivi d'une belle série de Céline Bourdon dont notamment deux paniers à trois points, 64 – 55, 38ème pour préserver le cas échéant un point average qui pourrait compter à la fin du championnat.

 

Avis de tempête

 

 

En faisant preuve durant les trois premiers quarts temps d'une double inconstance, que Marivaux, le bon Maître me pardonne cet emprunt, car avant d'arriver à cette remontada avortée, les Béarnaises ont fait preuve d'une inconstance qui s'avère chronique, tant sur les plans offensif que défensif. Sans grande originalité les deux équipes ont des difficultés pour s'exprimer, 11 – 9, après un bon passage d'Ophélie Irabé mais Marion Absalon et Élodie Antoni comptent déjà chacune deux fautes personnelles. Puis première dépression et premier laisser-aller défensif, 20 – 12, 10e. Sans se décourager nos joueuses remontent la pente 25 – 24, 16e, avant de laisser une nouvelle fois les locales reprendre le large 32 – 26 au retour aux vestiaires.

Souvent salutaire le retour sur le parquet s'avère au contraire désastreux, Labarthe se joue de notre défense, 45 – 31, 25e. Lina Mahsas inscrit des points qui permettent de maintenir la tête hors de l'eau mais l'ensemble tangue. La maladresse nous fait louper dessous des paniers immanquables, l'énervement gagne l'équipage, ce qui n'est jamais bon signe et l'écart enfle 58 – 39, 30e. Martha Chrzanowski trouve alors un cinq qui le dos au mur se met à défendre comme des morts de faim, l'adresse fait son apparition, trop tard pour les lancers francs, 20 sur 31, l’élan vient mourir à cinq longueur, inespéré à la vue des vents contraires

 

   

                                

                                       Aller en décrocher une dans les Landes

                                                

 On s'en souviendra longtemps, au prix d'un effort collectif colossal nos joueuses viennent de remonter 15 points en 12 minutes, inespéré! Et 39 secondes, seulement 39 secondes à gérer avec deux longueurs d'avance, 64 – 62, l’Élan va alors disposer de deux balles de match, autant que son adversaire toulousain, mais dans ces moments là ce qui prime ce sont les habitudes, les automatismes.

Avant de remettre en jeu, le coach visiteur l'a ordonné, « il faut absolument rentrer la balle à l'intérieur », pourtant l'engagement est fait sur Diallo, qui est à 8 mètres face à l'arceau béarnais, elle à un mètre pour tirer, ne se pose pas de question et décide d'oublier les ordres du banc, elle prend le tir, ficelle !

Cela pourrait apparaître comme de la chance, celle que l'on saisit plus facilement sans trop d’atermoiements lorsqu'on s’entraîne 7 fois dans la semaine.

On pardonnera donc à nos joueuses encore en rodage de ne pas avoir été sur le même pied d'égalité pour disputer ce money time et on les félicitera de cette remarquable volonté de ne rien céder comme lors de la Coupe face à Anglet.

 

Seulement voilà, les points laissés en route doivent être récupérés et le plus tôt sera le mieux. Le plus tôt c'est Dax samedi, tout comme les nôtres les Landaises n'ont enregistré qu'une seule victoire depuis le début de championnat et si il est toujours délicat de jouer en Chalosse, rien n'interdit de croire en nos chances. Il faudra pour cela neutraliser le secteur intérieur local puis ne pas laisser de marge de manœuvre à Labarthe et compagnie, enfin surtout faire abstraction des péripéties externes au jeu pour se concentrer uniquement sur l'essentiel. Le temps est venu maintenant de valider le travail fourni et les efforts consentis aux entraînements par une victoire en terre landaise.

 

 

Samedi 14/10 – 20 heures Salle de Candresse                           

 

Arbitres : MM. Lancien et Roussin

 

 

 

 

 

 

 

Il faut réagir !

 

Sur le plan des résultats, le week-end dernier n'a pas été bon, il faut tenter de se reprendre cette semaine, mais ce ne sera pas facile.

 

Seniors 2 – Saint Palais

 

Handicapées par l'absence d’Élodie Lorite, entorse de la cheville gauche, les joueuses de François et Julie ont subi la loi d'une bonne formation de Lahourcade. Ce dimanche à 13 heures au gymnase municipal en lever de rideau de la NF3, les co-équipières de Fiona Magué chercheront à obtenir un second succès face à Saint Palais. Cela ne sera pas facile mais reste dans le domaine du possible, elles auront besoin des encouragements du public.

 

 

 

 

 

EBPLO U17 PC – CTC US Orthez

 

 

Les protégées de Jean-Charles vont poursuivre leur apprentissage en recevant nos voisines Orthéziennes, samedi à 15 heures. Les visiteuses partent favorites pour accéder en championnat de Ligue d'Aquitaine, rien à voir avec les objectifs de notre formation qui travaille bien la semaine et cherche à mettre en application ce qu'elles ont appris, le samedi quelque soit l'adversaire en présence, des adversaires plus malléables viendront en seconde phase. En attendant il faut continuer de donner le meilleur de soi-même, c'est la clef pour décrocher des victoires.

 

Photo: La compétition est relevée pour Manon Commenges et ses copines qui l'abordent avec détermination

 

 

Boé - EBPLO U17 IS

 

 

Les joueuses de Marion et Martha ont souffert samedi dernier contre Villeneuve un adversaire de valeur. Pourtant si le sort du match s'est très vite dessiné, nos jeunes, limitées en effectif se sont courageusement battues. Elles ont par moment montré de belles dispositions, dommage que sur le pressing adverse les têtes ne soient pas restées assez froides, une carence revue à l'ntraînement cette semaine. Un autre match les attend ce samedi en Lot et Garonne, malheureusement ce sera diminuées qu'elles feront le voyage. Qu'importe, aucun match ne ressemble à un autre, il faudra jouer sa chance à fond et ne rien regretter.

Dimanche 08/10 – 15h30   Gymnase municipal                               

Arbitres : MM. Cessot et Nassiet

 

                                     

                                                   Un test-match

 

C'est sans doute l'une des formations avec laquelle l’Élan peut chercher à s'étalonner pour avoir un repère de valeur dans ce championnat. Bien que les Toulousaines possèdent une moyenne d'ages bien plus basse, il se pourrait que les deux rosters ne soient pas très loin l'un de l'autre à la fin du décompte final. C'est l'une des raisons, ce n'est pas la seule, pour laquelle il sera fort intéressant d'observer cette confrontation.

Le TMB présente une belle ossature, au groupe espoirs de Ligue 1 de la saison dernière est venu se greffer, Fourcade (Tournefeuille) excellente au delà de l'arc du cercle et Mamadou-debat qui régnait dans la peinture Montoise en NF2 depuis plusieurs saisons. Il faut donc s'attendre à un collectif complémentaire qui se présente auréolé de ses deux premières victoires et qui ne compte pas du tout s’arrêter en si bon chemin.

Cela pourrait susciter des craintes après la contre performance de notre équipe il y a quinze jours dans les Landes (78 – 95) mais depuis il y a eu cette rencontre de Coupe de France où Mourenx a tenu la dragée haute aux nationales 2 d'Anglet. L'ACBB invaincu en championnat présentait des éléments d'un tout autre gabarit que les petites Landaises mais que nos joueuses ont réussi à les contenir.

Notre optimisme mesuré nous commande de nous référer plutôt à cette seconde rencontre où certes tout n'a pas été parfait mais qui nous a sacrément rassuré sur les capacités de réaction de notre équipe. En effet mis à part le deuxième quart temps, nos joueuses ont fait jeu égal avec les Angloyes le reste du temps.

Le groupe de Martha Chrzanowski continue à intégrer ses nouvelles joueuses et a peaufiner ses mouvements aux qualités de chacune progresse. La rencontre de ce dimanche n'est qu'une étape vers une meilleure maîtrise, mais une étape qu'il nous faut terminer devant !

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde sur le pont

 

Cette saison nous avons deux équipes U17 en nom propre, la plupart de ces jeunes suivent également les séances des sections sportives au collège et au lycée.

 

  EBPLO U17 I - Villeneuve

 

 L'équipe U17 I va disputer le très relevé championnat régional Inter Secteur, qui a vocation en seconde phase de rassembler les équipes de la Nouvelle Aquitaine. Sous la férule de Marion Absalon et Martha Chrzanowski, nos jeunes vont beaucoup voyager du moins jusqu'en décembre.

 

C'est un choix délibéré de proposer une compétition d'un niveau élevé afin de pouvoir s'aguerrir et servir la formation dispensée à ces jeunes joueuses. Pour cette première journée nous accueillons Villeneuve BC à 15 heures au gymnase municipal, une victoire d'entrée serait la bienvenue.

 

 

                                                                                    Photo Claire Jaury (Crédit photo Claude Jouanserre) Un championnat difficile attend Claire Jaury et les U17 I

 

 

 

 

  Est Béarn AMI – EBPLO U17 2

 

Après leur magnifique titre de championnes d'honneur en juin dernier, l'appétit venant en mangeant et pour les mêmes raisons que leurs homologues précédentes, les U17 2 toujours drivées par Jean-Charles Antoni, vont disputer un championnat plus élevé que la saison dernière puisque nos filles sont engagées en pré-championnat. Une seule poule regroupant les huit meilleurs clubs du département c'est dire si le challenge proposé est élevé. Mais là encore, c'est la formation qui prime, si l'on veut progresser il faut rencontrer des adversaires de valeur tout en prenant du plaisir. Ce samedi nos jeunes iront donc défier  Nord Béarn à 15 heures dans la salle de Thèze, une bonne occasion de se jauger.

 

 

 

 Lahourcade - Seniors 2

 

 

Vainqueures sur le fil lors de la journée inaugurale face à Billère-Jurançon, 45-43, nos seniors 2, ce samedi soir, 19 heures à Abos, vont enchaîner pour leur seconde journée par un véritable derby,  Pas besoin de faire connaissance puisque toutes les joueuses se sont à plusieurs reprises croisées et même pour certaines côtoyées au sein des mêmes équipes. Nos voisines se sont largement imposées  à Monein et voudront renouveler leur performance.Pour les protégées du duo François-Julie, le collectif devrait peu à peu se forger et les imprécisions de la première journée se gommer avec le temps et la répétition des matchs. Dans ce contexte particulier il faudra beaucoup d'abnégation et de concentration à nos filles pour tenter de ramener de ce très court déplacement une victoire, rien n'est impossible.

 

 

 

 

 

EBPLO – Anglet 1 (NF2)

 

 

Ce samedi au gymnase à 20 heures le championnat fait relâche pour laisser place à la phase régionale de la Coupe de France, le tirage au sort n'a pas favorisé nos Mourenxoises car c'est l'équipe d' Anglet pensionnaire de nationale 2 qu'elles vont devoir affronter. Compte tenu de l'écart de niveau, elles partiront avec 7 points d'avance, pas certain que cela suffise pour faire tomber l'une des meilleures formation de NF2 mais l'objectif est sans doute ailleurs. En effet après la contre performance de dimanche dernier face aux Espoirs Chalosse, il convient de se rassurer, cette rencontre sera utilisée aussi pour travailler et préparer la suite en championnat. C'est donc à plusieurs titres que cette confrontation s'avère intéressante, d'autant que Dame Coupe joue souvent de vilains tours aux favorites.