C'est une partie importante qui attend Alberte Boukoulou et ses partenaires ce dimanche à Eauze (Photo Claude Jouanserre).

 

C’est à Eauze, chez un promu que nos joueuses de NF3 se déplacent ce Dimanche à 15H30. Avec seulement 2 victoires à leur actif, les Gersoises ne vont pas vouloir laisser passer l’occasion d’engranger un précieux succès face à un adversaire direct pour le maintien. Formée de jeunes joueuses issues du cru, avec à leur tête Ludovic Touja, un jeune coach avec pourtant déjà une bonne expérience, cette équipe pourrait être les troubles fêtes de la poule ! Pourtant, de tout ça, Martha Chrzanowski ne veut pas en entendre parler, ce qui l’intéresse, c’est son équipe : « Après notre prestation de la semaine dernière, nous avons recadré certaines choses aux entraînements. Je crois que c’est un match qui peut être à notre portée. Nous avons prouvé devant Carmaux que nous pouvions faire une bonne première mi-temps, si les filles restent dans cette dynamique sur 40mn, nous pouvons faire quelque chose. Maintenant, il faut que mes joueuses en soient convaincues et alors je pense que nous pouvons gagner cette partie », annonce notre technicienne. Il ne faudra pas non plus gâcher les occasions qui se présenteront sur la ligne des lancers francs comme dimanche dernier, c’est souvent à cet endroit que se gagnent les parties !

Après une longue absence à cause d'une blessure à soigner, Claire Jaury jouera pour la première fois de la saison à Mourenx face à l'USO. Une partie à très gros enjeu pour son équipe (crédit photo Vincent Cordeboeuf).

 

U17-US Orthez

Chez nos jeunes, la rencontre phare du week-end prochain est celle qui va opposer nos U17 à Orthez ce samedi à 14H00 au gymnase municipal de Mourenx. Cette partie entre deux des prétendants à l’accession en championnat de Ligue au mois de janvier, peut être déterminante pour la suite de la compétition. Il faut se rappeler que le match aller avait été remporté par nos filles sur le score serré de 60 à 58 ! En cas de victoire de nos joueuses, elles mettraient l’US Orthez en position délicate pour la suite, mais rien ne serait joué non plus pour elles. En cas de défaite de notre formation, ce serait la bouteille à l’encre, mais quel que soit le résultat final, il faudra aussi mettre de côté une des deux autres équipes.

 

St Jean de Luz-U17 CTC

C’est le plus long déplacement de cette première partie de compétition que vont effectuer nos jeunes. Facile vainqueur lors du match aller (77-30), notre équipe doit confirmer ce résultat ce samedi à 13H30, dans la salle Chantaco. Un tout autre résultat qu’une victoire serait considéré comme un gros échec !

 

Lons (2)-Seniors (2) 

C’est à 13H00, que nos joueuses vont affronter les Lonsoises ce dimanche, à la salle du stade municipal. Difficile vainqueur du match aller (53-40), nos joueuses n’avaient creusé l’écart que dans le dernier quart temps. De plus, cette défaite constituant le seul revers des Lonsoises, celles-ci vont vouloir prendre leur revanche. D’autant plus que nos filles se sont inclinées à domicile face à Biarritz, alors que les banlieusardes paloises sont allées l’emporter sur la côte ! Certes, cela ne veut rien dire, mais enfin… 

En tout début de rencontre, Ophélie Irabé a pris le dessus sur la défense de Carmaux. (Photo EBPLO).

 

EBPLO : 54

C. Bourdon (3), M. Brouca (cap 8), A. Boukoulou (4), O. Irébé (10), J. Mur (1), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (2). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Carmaux : 70

S. Albinet (22), C. Albar (5), M. Soubios Delmas (6), C. Prat (8), P. Cayrou, E. Martinez (cap 2), A. Albar (4), L. Llavador (3), C. Berges (12), M. Prat (8). Entraîneur : A. Lacoste.

À Mourenx, gymnase municipal, une centaine de spectateurs.

Arbitres : P. Darbo et M. Nassiet

Les quarts temps : 22-15, 10-21, 12-17, 10-17.

Pour Carmaux, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Albar (32e).

 

Sur la seule vue du résultat sec, la défaite de nos joueuses semble importante avec 16 points d’écart au final. Mais si on décortique un tant soit peu les chiffres, on peut se rendre compte que finalement cet écart est plutôt flatteur pour nos adversaires. Nos filles ont tiré 43 lancers francs, ce qui veut dire qu’elles ont fait preuve d’agressivité à l’attaque du cercle (contre seulement 25 tirés pour Carmaux). Seulement, elles terminent cette partie avec un bien triste bilan de 25 réussites sur les 43 ! Cela signifie qu’elles ont laissé la bagatelle de 18 points en route ! Si à tout cela on ajoute l’adresse à 3 points de Carmaux, qui termine avec 10 paniers primés contre 1 seul pour l’EBPLO, il y a des regrets à avoir !

Pourtant, cette partie débute de la meilleure des manières pour nos joueuses, qui passent d’entrée un 9-0 à des visiteuses sans solution (9-0, 3e). Cela ne va pas durer comme les impôts,  en autant de temps, elles refont presque tout leur handicap (11-10, 6e). Mais avec Paula Tarnachowicz sous le cercle et Ophélie Irabé insaisissable dans ce début de rencontre, nos filles virent en tête au terme des dix premières minutes (22-15, 10e). Carmaux va vite s’adapter et avec Prat en réussite deux fois consécutivement à 3 points, elles se remettent dans la partie, profitant aussi des mauvais choix offensifs de l’EBPLO (24-28, 16e). Au moment où survient le repos de la mi-temps, rien n’est joué même si ce sont les Carmausines qui virent en tête (32-36, 20e).

Las, l’entame du second acte est catastrophique pour notre équipe, incapable de tenir le ballon et qui subit les assauts des visiteuses (33-44, 24e). Il faut un bon passage de Marion Absalon, d’Alberte Boukoulou et un tir à 3 points d’Amélie Campergue pour redonner espoir (43-49, 28e). Seulement, cette embellie sera de courte durée et c’est à nouveau Carmaux qui reprend la direction de cette rencontre, pour creuser un écart irrémédiable en passant un 12-1 à nos joueuses (44-61, 33e). L’EBPLO tente le tout pour le tout, mais les Carmausines tiennent bien la direction de cette partie.

 

Martha Chrzanowski à l’issue de la rencontre : « Les filles font une bonne première mi-temps, mais je suis déçue dans l’ensemble, car je pense que Carmaux est une équipe qui était largement à notre portée. Nous avons réussi à imposer notre rythme en première mi-temps, mais comme à notre habitude, notre manque de concentration (trop de lancers francs ratés...), non-respect des consignes, le manque d'investissement de certaines, nous ont encore porté préjudice !! Nous allons continuer à travailler et améliorer nos points faibles... Il y a encore du boulot »

Malgré toute la détermination de Maïlys Loustalot (ici avec le ballon) et de ses partenaires en fin de rencontre, la victoire est logiquement revenue à Bidos (Photo Claude Jouanserre).

 

Seniors (2) :70

Idron : 50

Très belle qualification de nos joueuses qui ont effectuées une partie sérieuse. Elles ont toujours mené au score et en ont profité pour réviser les systèmes.

Sarrailh (2) +14 : 38

U17 : 70

Les filles ont réalisé un match avec de l'intensité contre une zone tout le long de la partie. Elles progressent en défense sur les rotations et la communication, mais elles manquent de réaction quant aux écrans de retard. Il va falloir travailler ce point et progresser dans ce domaine. À noter le retour de Claire Jaury qui revient de blessure et qui n’avait pas encore participé à une seule rencontre ! Flavie Lemercier fait un bon match et commence à prendre sa place en tant que meneuse, la défense s'améliore également.

U17 CTC : 41

Bidos : 49 

Notre équipe CTC est passée très près de la qualification, mais une trop grande maladresse aux tirs et une défense parfois trop laxiste, les prive de celle-ci. Il va falloir se montrer beaucoup plus concentrée en attaque et plus agressive en défense, si ces demoiselles ne veulent pas aller au-devant de certaines désillusions. Nous souhaitons un prompt rétablissement à Manon Commenges, victime d’une entorse de la cheville dans le dernier quart temps. 

C'est avec sérieux et détermination que Julie Mur et ses partenaires ont abordé ce premier tour de la coupe des P-A (Photo Claude Jouanserre).

 

Pomps/Morlanne (+35) : 56

V. Mazière (2), C. Mesplède (3), M. Bartet, K. Baron (4), C. Coussoou (5), M. Lassalle, A. Locardel (7). Entraîneur : S. Besoli.

EBPLO : 89

C. Bourdon (10), E. Antoni (2), M. Brouca (cap 16), A. Campergue (7), A. Boukoulou (8), O. Irabé (6), J. Mur (13), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (10). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Morlanne, salle polyvalente, public clairsemé.

Arbitres : A. Rey et S. Diozède

Les quarts-temps : 38-18, 6-26, 5-23, 7-22.

 

Face à une vaillante et sympathique équipe de Pomps/Morlanne, nos joueuses ont pris cette rencontre par le bon bout, en respectant son adversaire. Le handicap de 35 points a été assez rapidement comblé par Marlène Brouca et ses partenaires (42-42, 18e). C’est d’ailleurs notre capitaine qui a inscrit le panier de l’égalisation. Au repos, les deux formations étaient de nouveau à égalité (44-44, 20e). 

Si durant toute la première mi-temps nos joueuses ont défendu en zone, dans le second acte elles ont pratiqué une individuelle, avec parfois des prises à deux, afin de travailler et préparer la rencontre de championnat de ce dimanche face à Carmaux. Pourtant tout n’a pas été parfait aux yeux de Martha Chrzanowski, qui regrettait parfois un manque de concentration sous le cercle et des paniers « faciles » manqués. Toutefois, ce fut un bon entraînement en condition de match, face à un adversaire qui n’a jamais rien lâché malgré la différence de niveau et c’est tout à son honneur !

Pour Élodie Antoni et ses partenaires, la venue de Carmaux ce dimanche se présente comme un obstacle difficile à contourner (Photo Claude Jouanserre).

 

Voilà encore un gros client qui se présente face à nos joueuses ce dimanche à 15H30 au gymnase de Mourenx. Malgré la perte sur une blessure grave de leur leader intérieur Barthès, les Carmausines font encore figures de favorites pour une place sur le podium. Nos filles doivent faire le dos rond en attendant des jours meilleurs, ce que sait Martha Chrzanowski leur entraîneur : « Je pense que nous allons nous servir de cette rencontre pour travailler pour la suite de la compétition. Nous savons qu’elles font parties des équipes qui vont jouer le haut du tableau, donc le résultat sera secondaire, je veux surtout voir comment mes joueuses vont réagir. J’espère qu’elles vont toutes s’investir avec l’envie de gagner, ou du moins de bien faire, parce que pour l’instant on se laisse endormir et nous n’arrivons pas à trouver les bonnes solutions pour gagner les rencontres. Je vais me servir du match de ce soir en coupe des P-A à Morlanne* pour travailler encore et nous mettre en confiance pour dimanche, car sinon ça va devenir très compliqué pour la suite du championnat », conclut-elle.Pourtant, nos joueuses peuvent créer la surprise, car en regardant en détail les quatre premières rencontres, on se rend compte que celles-ci ont joué des adversaires beaucoup plus huppés que leurs visiteuses de dimanche. Alors…

 

*Ce vendredi à 20H30, notre équipe de NF3 se déplace à Morlanne pour y rencontrer l’entente Pomps Morlanne, dans le cadre du premier tour de la coupe des P-A. Pour cette rencontre, nos joueuses partiront avec un handicap de 35 points (différence de divisions) et présenteront l’équipe au grand complet.

Nos U17 joueront deux fois dans les différentes coupes ce week-end (crédit photo Vincent Cordeboeuf).

 

Pas de matches de championnat chez les jeunes ce week-end, place à dame coupe ! Ce sont tout d’abord nos Seniors (2) qui ouvrent le bal ce vendredi à 20H30 au gymnase de la cité scolaire de Mourenx, en accueillant Idron. Classées dans la même division, mais pas dans la même poule, les Idronnaises ne comptent qu’une seule victoire et quatre défaites, alors que c’est l’inverse pour notre équipe. Logiquement et sur le papier, nos filles partent donc largement favorites, mais en coupe il faut toujours se méfier des formations soi-disant faibles ! Pour cette partie, Élodie Péré toujours blessée, sera encore absente.

Nos U17 CTC reçoivent Bidos ce samedi à 13H30 au gymnase municipal de Mourenx. Là aussi les deux formations évoluent au même niveau de compétition en brassages départemental. Par contre, les hauts Béarnaises occupent la première place de leur poule avec cinq victoires en autant de matches, alors que nos filles présentent un bilan moins flatteur (2 victoires pour 3 défaites) ! Mieux, les visiteuses possèdent une attaque de feu avec une moyenne de 76 points marqués et seulement 43,40 encaissés ! C’est dire la tâche qui attend notre jeune équipe, mais comme on l’écrit plus haut, en coupe rien n’est impossible !

Nos U17 se déplacent ce samedi à la salle Clermont de Pau pour y affronter Sarrailh (2). Pour cette rencontre, nos joueuses partiront avec un handicap de 14 points (différence de divisions). En effet, les Paloises jouent en Brassages et sont toujours vierges de victoires (5 défaites et 0 victoire). Si nos filles prennent cette partie par le bon bout comme face à Pau NE (2), elles vont se faciliter la tâche et les 14 points devraient être assez rapidement remontés. Un tout autre résultat qu’une victoire serait considéré comme une très grosse contre-performance. 

Enfin, ce dimanche ces mêmes demoiselles se déplaceront à Mont de Marsan, pour rencontrer Basket Landes en 1/32e de finale de la coupe de France. Si le match de samedi ne doit être qu’une formalité, il en sera tout autrement le lendemain. En effet, la plupart des Landaises évoluent en championnat de France U18, où elles sont actuellement invaincues (4 victoires, 0 défaite). Dans leurs rangs, elles peuvent compter sur quatre joueuses à plus de 1.80m, dont une qui culmine à 1.90m ! Mesdemoiselles, il va falloir sauter haut dimanche prochain !  

Les Seniors (2) et Inès Mur ont sauvé l'honneur en l'emportant largement au SCAN (Photo Claude Jouanserre).

 

Sarrailh : 67

U13 : 16

Il n’y a pas eu photo entre deux équipes qui ne tirent pas dans la même catégorie. Cela ne doit pas empêcher certaines de se battre et de mouiller le maillot !

 

SCAN (3) : 31

Seniors (2) : 71

Avec un effectif de seulement 7 joueuses (Élodie Péré et Belma Ozturk blessées), les joueuses ont proposé un basket sérieux. Malgré un départ un peu lent par la faute d’un certain manque de rythme et après un changement de défense, nos filles ont déroulé leur basket. Avec une alternance de jeu rapide et de jeu posé, la différence s’est vite concrétisée au tableau d’affichage. Tout le monde a participé dans une très bonne ambiance. Nous souhaitons un prompt rétablissement à la joueuse du SCAN, qui s’est ouvert l’arcade sourcilière.

 

Gotein : 39

U17 CTC : 36 

Face à une formation souletine largement à la portée de nos joueuses, il aurait fallu davantage de réussite aux tirs, mais aussi une plus grande motivation dans l’envie de jouer, pour ramener la victoire. Il va falloir vite se ressaisir pour éviter de tomber dans une spirale négative !

Nos U17 CTC et Naomi Nsang se déplacent ce samedi à Gotein (crédit photo Vincent Cordeboeuf).

 

Seulement trois équipes seront en lice ce week-end et toutes les trois joueront à l’extérieur.

Les U13, toujours privées de Cylia Nsang (blessée), mais qui récupèrent Maïwen Lefèbvre et Rhania Sabri, se déplacent au gymnase Clermont de Pau ce samedi à 15H pour afronter Sarrailh. Avec une seule défaite au compteur face aux redoutables Billèroises, les Paloises partent largement favorites de cette partie. Il faudra faire le dos rond, rester solidaire et travailler en vue de la seconde phase qui devrait être beaucoup plus à la portée de nos filles.

Les U17 CTC se déplacent demain à 16H à Gotein, qui ne compte qu’une seule victoire à son actif. Nos filles doivent poursuivre sur leur lancée de la semaine dernière en y rajoutant un zeste d’adresse aux tirs et en perdant beaucoup moins de ballons. Si tous ces ingrédients sont réunis elles peuvent espérer ramener les deux points de la victoire, sinon elles doivent s’attendre à souffrir en pays de Soule.

Les Seniors (2) se déplacent à Audaux pour affronter le SCAN (3) ce samedi à 19H. Face à une formation vierge de victoire, nos demoiselles nous doivent une revanche après leur déconvenue de samedi dernier devant Biarritz (défaite 44-49). Elles devront rentrer beaucoup plus vite dans la rencontre et imposer leur jeu, afin de se faciliter la tâche. Si tel n’est pas le cas, elles doivent elles aussi s’attendre à peiner. Élodie Péré toujours blessée, sera encore absente.

 

  

Le bon retour de Marion Absalon est l'une des rares satisfactions de la journée du côté des Mourenxoises (Photo Claude Jouanserre).

 

Colomiers : 63

A. Tavares (2), L. Tlemsany (12), C. Gineste (1), E. Silly (8), M. Alibert (2), C. Lebouc (11), M. Massat (7), M. Guillaume (2), A. Souyeux (cap 4), O. Eymard (13). Entraîneur : C. Lafaure

EBPLO : 48

C. Bourdon (2), E. Antoni, Marlène Brouca (cap 3), A. Campergue (5), A. Boukoulou (8), O. Irabé (5), J. Mur (4), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (4). Entraîneur : M. Chrzanowski

À Colomiers, salle René Piquemal, 100 spectateurs environ.

Arbitres : P. Lorrette et M. Olçomendy.

Les quarts-temps : 10-9, 17-11, 16-14, 20-14.

Pour Colomiers, 1 faute technique : A. Souyeux (8e), 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Souyeux (26e).

Pour EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : M. Brouca (38e) et A. Campergue (39e).

Cette partie entre deux formations ayant un grand besoin de points, débute par un nombre incalculable de maladresse de part et d’autre. Du côté de nos joueuses la défense est bien en place, mais c’est en attaque que la machine bafouille. Au terme des dix premières minutes, rien n’est joué (10-9, 10e). Nos filles tentent de mettre en place leur jeu, alors que Martha Chrzanowski relance Marion Absalon. Celle-ci ne va pas tergiverser et se montre immédiatement efficace en attaque, pour égaliser en fin de mi-temps (20-20, 18e). Malheureusement pour l’EBPLO, les deux dernières minutes de ce premier acte sont très mal négociées. Dans ce cours laps de temps, les locales leur passent un 7-0, qui leur permet de virer en tête à la pause (27-20, 20e). 

Le retour sur le parquet est catastrophique pour nos filles, pas revenues sur le terrain dans leurs têtes. Colomiers passe un 5-0 en 38 secondes et 4 points supplémentaires dans la minute trente suivante, (36-20, 23e). C’est Ophélie Irabé par un panier en poste bas, qui arrête l’hémorragie. Celui-ci relance nos joueuses, Paula Tarnachowicz se multiplie des deux côtés du terrain et c’est l’EBPLO qui passe à son tour un 9-0 aux locales (36-29, 26e). Malheureusement, nos filles n’arrivent pas à enfoncer le clou dans une partie très engagée sur le plan physique. En retombant dans leurs travers, c’est-à-dire en confondant vitesse et précipitation, en perdant trop de ballons et en s’énervant après le corps arbitral, certes parfois trop laxiste sur les actions sous le cercle, nos joueuses n’arrivent pas réduire l’écart. Finalement, les Columérines remportent une victoire beaucoup plus large, que celles-ci espéraient quelques minutes plus tôt !