Quart de finale coupe des P-A U17 :

Lons-EBPLO samedi 15H au complexe sportif de Lons

 

C’est face à une formation de même niveau qu’elles, que nos U17 vont disputer cette rencontre, avec l’espoir de se qualifier pour le dernier carré. En championnat, les Lonsoises ont terminé à la troisième place de leur poule avec un bilan équilibré de 4 victoires pour 4 défaites. Ce sont donc deux formations sensiblement de même niveau, qui vont s’affronter dans un match à élimination directe. Malheureusement pour notre équipe, Éva Cordeboeuf ne sera pas encore remise de sa blessure, mais il est possible que certaine filles de l’équipe 2 viennent renforcer le groupe. Quoi qu’il en soit, ces deux formations se retrouveront le samedi suivant en quart de finale du championnat, pour une revanche. Mais cette fois-ci, cette rencontre se déroulera à Mourenx. Mais ça, c’est une autre histoire !

EBPLO : 83

C. Bourdon (14), E. Antoni (8), M. Brouca (cap 13), A. Campergue (1), A. Boukoulou (11), I. Mur (2), O. Irabé (8), J. Mur, P. Tarnachowicz (14), M. Absalon (12). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Hagetmau : 37

C. Casaux (3), M. Deslous (cap 2), L. Berges (6), M. Deitieux, M. Labouyrie (11), S. Bajadour (10), C. Lafitte (3). Entraîneur : P. Maucouvert.

À Mourenx, gymnase municipal, 150 spectateurs environ.

Arbitres : E. Simard et N. Marbat.

Les quarts temps : 25-13, 23-8, 14-4, 21-12.

Dans cette rencontre sans enjeux, nos filles ont pris immédiatement la direction des opérations en pratiquant un jeu sérieux, tant sur le plan offensif que défensif. Grâce à des actions rondement menées, elles prennent de suite l’ascendant sur leurs adversaires (15-2, 5e). Du côté d’Hagetmau, seule l’ancienne paloise Bajadour arrive à rivaliser, mais c’est de courte durée. En alternant jeu rapide et jeu posé et malgré les rotations, nos joueuses accentuent leur avance (43-19, 18e). Elles arrivent à la pause avec une confortable avance, grâce à 5 points consécutifs de Marlène Brouca (48-21, 20e).

Avec un tel écart, l’EBPLO se relâche, mais Hagetmau n’en profite pas et le troisième quart temps est brouillon des deux côtés. Il faut un temps mort de Martha Chrzanowski pour remettre de l’ordre, ce qui permet à Céline Bourdon d’inscrire deux paniers primés consécutifs (62-25, 30e). Les dix dernières minutes ne changeront rien à la physionomie de la partie, les Mourenxoises remportant encore celles-ci.

 

Martha Chrzanowski : « Aujourd'hui, les filles ont fait un très bon match, elles se sont fait plaisir et ont fait plaisir au public en réalisant un match plein, que ce soit en attaque, mais aussi en défense ! Cette saison a été compliquée et  même si nous terminons à la neuvième place,  je suis très fière de mon groupe et du travail que nous avons accompli cette saison. Nous pouvons garder la tête haute et être fières de notre parcours !  Maintenant, il nous reste encore la coupe à jouer et nous ferons tout pour la gagner ! » 

SCAN (2)-U13 : 59-51

Facile vainqueur au match aller (69-34), notre équipe subit un sérieux contre coup des nombreuses absences aux entraînements depuis le début de l’année. Il va falloir très vite se remettre la tête à l’endroit pour éviter de faire de la figuration aux phases finales !

U17 CTC-SCAN : 46-40

Obligées de l’emporter avec au moins 4 points d’avance (défaite 53-50 au match aller), nos filles ont fait ce qu’il fallait. Pourtant le début de la rencontre est difficile, mais elles vont se ressaisir pour virer en tête à la pause avec 6 points d’avance. Elles pensent inconsciemment que ça va être une formalité et se mettent à faire des mauvais choix et des approximations, ce qui fait que le SCAN va prendre 6 points d’avance à la fin du troisième quart temps. En mettant en place un jeu rapide, l’équipe remonte au score et va chercher une victoire avec le point average. Les voilà qualifiées pour les quarts de finales avec l’avantage de jouer à domicile, mais il faudra montrer un tout autre visage si elles veulent continuer l’aventure.

Seniors (2)-Lembeye : 44-52

Troisième défaite de rang pour notre équipe qui avait largement gagné au match aller (31-57). Il va falloir se poser les bonnes questions car la qualification et la montée à l’échelon supérieur sont largement remises en question ! Nos filles se sont pourtant bien battues, mais elles tombées sur des joueuses de grandes tailles, qui ont dominées dans la raquette.  

 

 

NF3 : 22e journée

EBPLO (9e, 9v-12d)-Hagetmau (12e, 1v-20d) dimanche 15H30

Pour clôturer cette saison, nos joueuses de NF3 accueillent les dernières de la classe, qui vont se présenter avec une seule victoire au compteur. Facile vainqueur à l’aller (48-69), l’équipe de Martha Chrzanowski part largement favorite. Malgré ce statut, notre entraîneur veut terminer sur une bonne note en termes d’images : « Malgré la défaite de la semaine dernière, nous devons terminer la saison sur une bonne note ! Nous ne devons pas faire l'erreur de tomber dans la facilité, car même si tout est joué pour les 2 équipes, Hagetmau ne nous laissera pas gagner ! Nous devons nous imposer à la maison. Nous devons nous lâcher, nous faire plaisir, et faire plaisir au public qui a répondu présent et nous a encouragées tout au long de la saison ! ». Pour cette rencontre sans enjeu, puisque les Landaises descendent et que nos filles devraient se maintenir*, ces dernières veulent tout donner et surtout oublier leurs soucis extra sportifs du début de saison, qui ont gâché en partie celle-ci. 

 

*Les quatre dernières de chaque poule (qui comprend 12 équipes), descendent en championnat régional, sauf que dans la poule de l’EBPLO se trouve la réserve de Gimont. Or, l’équipe fanion gersoise qui évolue en N2, doit redescendre sportivement en N3. Le règlement de la FFBB stipule que deux équipes du même club ne doivent pas jouer dans la même division nationale. De ce fait, la réserve gimontoise devrait être rétrogradée en championnat régional à la place de nos filles, qui quel que soit le résultat de ce dimanche, vont terminer à la 9e place, donc première équipe à être sauvée.   

EBPLO : 62

C. Bourdon (3), E. Antoni (4), M. Brouca (cap 6), A. Campergue (7), A. Boukoulou (8), O. Irabé (13), P. Tarnachowicz (17), M. Absalon (6). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Élan Chalossais : 68

E. Busquet (20), C. Lassègue (6), E. Delas (6), M. Darrieutort (14), N. Lassègue (3), P. Tauzin (cap 4), P. Dupouy (3), L. Brana (4), H. Beguery, L. Ngom (8). Entraîneur : M. Lalanne.

À Mourenx, gymnase municipal, 100 spectateurs environ.

Arbitres : Mlle M. Castéra et M C. Roussin

Les quarts temps : 23-20, 17-12, 9-14, 13-22.

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Campergue (40e).

Pour Élan Chalossais, 3 joueuses sorties pour 5 fautes : E. Busquet (39e), P. Tauzin (39e), C. Lassègue (40e).

 

Cette partie débute avec l’absence de Julie Mur, retenue par des examens scolaires. Malgré tout, ce sont nos joueuses qui prennent la direction des opérations avec Élodie Antoni, Amélie Campergue et Paula Tarnachowicz (21-15, 9e). Beaucoup de paniers sont manqués de part et d’autre, mais l’EBPLO reste toujours devant au score et joue bien collectivement, à l’image de cette belle passe d’Élodie Antoni pour Marlène Brouca (33-25, 16e). Nos filles terminent parfaitement ce premier acte avec un tir à 3 points de Céline Bourdon (40-32, 20e).

Au retour sur le plancher elles semblent animées des mêmes intentions, avec Ophélie Irabé, Alberte Boukoulou et Paula Tarnachowicz (47-36, 26e). Et c’est à partir de ce moment-là que la machine va se dérégler, pour encaisser un 13-2 en 6mn (49-49, 32e). Tout est à refaire, seulement nos joueuses ne trouvent plus la cible, oublient de jouer, ce dont profitent les Landaises pour appuyer là où ça fait mal (52-62, 37e). L’EBPLO jette toutes ses forces dans la bataille, provoque des fautes, mais sa maladresse sur la ligne des lancers francs (20 sur 33 sur l’ensemble de la partie), va lui encore très cher, même si ce n’est pas l’unique raison de sa défaite ! 

 

Martha Chrzanowski : « C'est un nouveau coup dur que nous endurons aujourd'hui ! Une Enorme déception ! Nous devions absolument gagner pour espérer nous maintenir en NF3, malheureusement, une fois de plus, nous n'avons pas réussi à être constantes 40 minutes. De plus et pour ne rien arranger, les résultats des autres équipes ne nous sont pas du tout favorables. Il nous reste un match et même si les dés sont jetés, nous le jouerons jusqu'au bout ! ».