Trois de nos équipes sur quatre jouent à l’extérieur ce week-end, seules les U13 évolueront à domicile.

Les U13 reçoivent 2MBS (2) ce samedi à 13H30 au gymnase municipal, pour tenter de garder leur invincibilité dans cette seconde phase. Ce ne sera pas facile face à une bonne équipe du Soubestre, d’autant plus qu’entre les blessées de longue date (Maïtena Carricart, Margot Carriat, Lilou Widelka) et les absences non justifiées de certaines, nos joueuses vont encore présenter un groupe restreint !

Les U17 joueront ce samedi à midi à la salle Pierre Seillant contre l’USO (2), avec elles aussi un groupe incomplet. Vainqueur à l’aller (57-43), l’EBPLO doit confirmer malgré tout ce résultat à l’extérieur.

Les U17 CTC se déplacent ce samedi à 17H45 à St Palais (2), dans une partie qui s’annonce très difficile pour elles. Malgré la large victoire de l’aller (80-46), il est toujours difficile de s’imposer au Pays Basque. 

Les Seniors (2) vont à Mazerolles ce dimanche à 14H00 face à 2MBS (2), avec une fois de plus une équipe handicapée par quelques absences. Face à une formation classée deuxième de la poule et qui voudra être la première à faire tomber le leader, la méfiance devra être de mise !   

Depuis peu, notre club compte une championne de France de Basket en son sein ! En effet, Laurena Perez qui évolue en équipe Seniors (2), est devenue dernièrement championne de France des CFA (Centre de Formation des Apprenties). Actuellement en BP coiffure, cette jeune fille d’à peine 19 ans a débuté à l’école de Basket d’Artix, ville où elle réside toujours. Après quelques saisons d’interruptions, elle a repris cette année dans notre club, et avec l’équipe qu’entraîne François, son grand frère. Mais c’est avec le CFA de Pau et son entraîneur Nicolas Bouscarel, bien connu dans le milieu de la grosse balle orange et professeur d’EPS dans cette structure, que ce groupe a remporté le titre national. C’est à Blois dans le Loir et Cher, et sous forme de tournoi à douze équipes, que ces demoiselles ont brillé. En finale elles se sont imposées de justesse face à Blagnac, sur le score très serré de 17 à 16. Il faut préciser que dans cette compétition sur deux jours, les quarts-temps ne durent que 5 minutes. Bravo donc à Laurena, joueuse majeure de cette équipe, qui a porté haut et loin les couleurs de la section féminine de l’Élan Béarnais Pau Lacq Orthez. Nous lui souhaitons d’autres succès avec notre club, la saison n’est pas encore terminée et de belles échéances se rapprochent !

Pas de match chez les jeunes, par contre c’est un week-end de coupe et trophée qui attend nos deux équipes seniors.

 

En ¼ de finale du Trophée des P-A, les Seniors (2) se déplacent ce vendredi à 21H à Lahourcade, pour y affronter leurs homologues qu’elles ont battues vendredi dernier en championnat (victoire de nos joueuses 58-56). Par contre, cette fois-ci nos filles ne partiront pas avec les faveurs des pronostics, car elles vont présenter une formation amputée de plusieurs éléments majeurs. En effet, en plus d’Élodie Lorite (blessée à la main) déjà absente la semaine dernière, vient s’y rajouter le forfait de Fiona Magué (entorse de la cheville), alors que Tatiana D’Ostrevy est très incertaine (obligation professionnelle). Les valides devront serrer les rangs et faire le petit plus supplémentaire pour tenter de se qualifier pour les demi-finales.

 

En ¼ de finale de la coupe des P-A, notre équipe de NF3 se déplace ce samedi à 21H à Hendaye et aura 21 points à remonter (différence de divisions). Les Hendayaises évoluent en championnat régional RF3 et comptent actuellement 10 victoires pour 8 défaites. Elles occupent la sixième place de leur poule, qui compte douze équipes et le week-end dernier elles se sont inclinées au SCAN sur le score de 52 à 40. Pour cette rencontre notre équipe sera presque au complet, puisque la seule Ophélie Irabé sera absente pour raison familiale.

Hendaye (+21) : 49

D. Loilier (5), N. Barbier (4), M. Cuenca (2), M. Azarete (3), M. Saez-Solbes (2), M. Bercianos (cap 2), A. Daguerre (2), A. Temporao (8). Entraîneur : K. Sorrondegui.

EBPLO : 55

C. Bourdon (4), E. Antoni (9), M. Brouca (cap 7), A. Campergue (11), A. Boukoulou (6), I. Mur, J. Mur, P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (7). Entraîneur : G. Moulia.

À Hendaye, gymnase Irandatz, 200 spectateurs environ.

Arbitres : G. Ruiz et A. Molia.

Pour Hendaye, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Saez-Solbes (37e).

Pour EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : E. Antoni (40e).

Les quarts temps : 24-13, 10-17, 10-15, 5-10.

Malgré les absences d’Ophélie Irabé sur le terrain et de Martha Chrzanowski sur le banc (obligations familiales), nos joueuses de NF3 ont passé l’obstacle des quarts de finales de la coupe des P-A.

Parties avec 21 points d’avance (différence de divisions), les Hendayaises semblent un peu timorées dans ce début de partie, mais cela ne se traduit pas au tableau d’affichage car nos filles se montrent maladroites aux tirs. C’est Élodie Antoni qui inaugure la marque par trois lancers francs, qui vont débloquer ses partenaires. Alberte Boukoulou sous le cercle et Paula Tarnachowicz par deux lancers, s’imposent dans la peinture. C’est finalement avec deux tirs primés d’Élodie Antoni et de Marlène Brouca que se termine ces dix premières minutes (24-13, 10e). L’EBPLO semble avoir pris la mesure de son adversaire en le perturbant en changeant constamment de défense, en passant de l’individuelle à la zone et vice-versa. Petit à petit, sous l’impulsion d’Amélie Campergue à la manœuvre ou à la finition, et avec une Marlène Brouca tranchante, nos joueuses remontent leur handicap pour ne compter que 4 points de retard à la pause (34-30, 20e).

                                                          Précieuse Amélie Campergue !

À la reprise elles remettent la pression aux locales avec Marion Absalon en fer de lance et en passant devant sur le second panier primé d’Élodie Antoni (38-39, 24e). Dès cet instant on pense qu’Hendaye va craquer physiquement et psychologiquement, mais il n’en sera rien ! Celles-ci s’accrochent en profitant de la maladresse aux tirs et aux mauvais choix offensifs des visiteuses (44-45, 30e). Tout va se jouer dans les dix dernières minutes, avec un public qui commence à croire en l’exploit de ses protégées. Avec un panier de Barbier elles repassent devant et font douter les visiteuses (46-45, 33e). Paula Tarnachowicz dans la peinture, Amélie Campergue à mi-distance avec du culot, redonnent un peu d’air (46-49, 35e). La défense est bien en place, en attaque le ballon arrive dessous, Marion Absalon ne rate pas ses deux lancers, bien imitée par Amélie Campergue (46-53, 37e). Hendaye jette toutes ses forces dans la bataille, mais nos joueuses tiennent bien la situation et ne vont pas s’affoler des deux côtés du terrain, pour se donner le droit de poursuivre l’aventure de la coupe !

 

Les autres quarts :

Hasparren-Pau NE : 70-92

Sarrailh-2MBS : 50-56

Bizanos (+7)-Anglet (2) 55-61

 

                                                      Les Seniors (2) trop handicapées !

 

Lahourcade (2) : 61

Seniors (2) : 49

 

Privées d’Élodie Lorite et de Fiona Magué (blessées) et de Tatiana D’Ostrevy (obligation professionnelle), nos joueuses se sont logiquement inclinées en quart de finale du Trophée des P-A. Pourtant et malgré les 12 points d’écart à la fin, il n’a pas manqué grand-chose à nos filles pour se retrouver dans le dernier carré. Avec un faible 15 sur 35 aux lancers francs, voilà une des raisons de leur défaite. Le premier quart temps est aussi à mettre dans le compte négatif, puisque tendues par l’enjeu, elles vont complètement passer à côté de cette entame (19-10, 10e). Le Trophée est maintenant à mettre aux oubliettes, l’essentiel et le plus important reste le championnat, où elles vont essayer de rester invaincues afin de conserver la première place.  

EBPLO : 74

C. Bourdon (12), E. Antoni (11), M. Brouca (cap 3), A. Campergue (8), A. Boukoulou (6), O. Irabé (5), J. Mur (2), P. Tarnachowicz (16), M. Absalon (11). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Gimont : 66

A. Blanco Marotte (3), A. Tabutin (2), C. Portal (cap 19), N. Germa Delage (6), J. Diop (13), L. Loubet-Lescoulie (7), T. De Oliveira (1), E. Miloungui (9), E. Bessières (6). Entraîneur : S. Mortes.  

À Mourenx, gymnase municipal, une centaine de spectateurs.

Arbitres : N. Marbat et A. Abbassi.

Les quarts temps : 18-11, 22-16, 16-17, 18-22.

Pour EBPLO, 2 joueuses sorties pour 5 fautes : P. Tarnachowicz (38e), et A. Campergue (40e).

 

Très bonne opération de notre équipe de NF3 qui l’emporte face à un éventuel candidat au maintien, tout en récupérant une fois de plus le point average (aller défaite 43-39).

Cette partie est prise en mains par nos joueuses, notamment par Paula Tarnachowicz et Marion Absalon sous le cercle, qui dominent par la taille leurs vis-à-vis (10-4, 4e). Nos filles jouent bien, provoquent des fautes, mais surtout essaient de porter le ballon dans la raquette. Le jeu est bien huilé, la défense bien en place, le score prend vite de larges proportions (30-13, 14e). Les visiteuses vont légèrement revenir en fin de mi-temps, grâce aux tirs extérieurs de Portal (40-27, 20e).

Dès le retour sur le plancher, l’EBPLO poursuit son travail de sape, Paula Tarnachowicz est gavée de ballons, Élodie Antoni envoie à 3 points (56-44, 30e). Les dix dernières minutes semblent une formalité pour les joueuses de Martha Chrzanowski, qui au contraire vont perdre tous leurs moyens. Mauvais choix offensifs, passes dans le vide et voilà que Gimont se remet à y croire et fond sur les talons des Béarnaises (58-54, 34e et 61-60, 36e). C’est irrespirable, mais Élodie Antoni réussit un panier d’équilibriste et Amélie Campergue marque à 3 points (66-60, 37e). Sur les trois dernières minutes les deux formations vont se rendre coup pour coup, notamment sur la ligne des lancers. Le dernier panier à 3 points de Céline Bourdon (son troisième), parachève cet important succès de nos filles. 

 

Martha Chrzanowski : « Aujourd’hui, nous avons présenté un tout autre visage que la semaine dernière. Nous avons retrouvé notre agressivité offensive et nous avons été solidaires pendant tout le match ! Je suis contente de la réaction du groupe. Les filles ont toutes apporté leur pierre à l'édifice ! Nous n'allons rien lâcher jusqu'au bout ! ».