Prise dans la nasse de la défense de Pau Nord-Est, Ophélie Irabé va s'en sortir grâce à sa technique et son physique athlétique (Photo Claude Jouanserre).

 

Pau NE 2 (+28) : 60

P. Castillo (1), A. Cayron (10), M. Miloudi, A. Jeau (11), J. Botella (cap 2), C. Dutheil (6), O. Courcelle (2). Entraîneur : N. Pradelle.

EBPLO : 65

E. Antoni (7), M. Brouca (cap 21), A. Boukoulou (3), I. Mur (2), O. Irabé (9), P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (12). Entraîneur : M. Chrzanowski.

À Pau, centre de formation, public clairsemé.

Arbitres : C. Marquevielle et B. Ingalaturre Laborda.

Les quarts-temps : 32-18, 7-21, 12-17, 9-9.

 

En se déplaçant à Pau Nord-Est, nos joueuses de NF3, handicapées par les absences de Céline Bourdon, Amélie Campergue et Julie Mur, ont assuré l’essentiel, la qualification pour les quarts de finales de la coupe des P-A. 

Face à une jeune formation qui n’avait rien à perdre et qui a défendu crânement ses chances, nos filles ont développé un bon Basket en première mi-temps en effaçant leur handicap de 28 points, pour rentrer aux vestiaires avec une égalité parfaite (39-39, 20e). La reprise du second acte est bien maîtrisée par nos joueuses, avec une Marlène Brouca très efficace aux tirs et une défense resserrée (42-53, 26e). C’est à ce moment-là que tout va se gâter ! Un jeu plus individualiste avec une passe-un tir, une défense laxiste et ce sont les locales qui reprennent des couleurs (53-57, 32e). Ces dernières commencent à penser que l’impossible exploit peut se réaliser, alors que les conseils et les recadrages de Martha Chrzanowski insufflés aux temps morts, n’ont pas grands effets sur ses joueuses qui semblent avoir besoin de souffler (59-63, 37e). Pau NE s’accroche, mais dans cette fin de rencontre l’expérience et la puissance d’Alberte Boukoulou, de Marion Absalon et de Paula Tarnachowicz, pèsent en faveur de notre équipe. 

 

Dans une salle qu'elle connaît bien, Alberte Boukoulou devra montrer le chemin du panier à ses partenaires (Photo Claude Jouanserre).

 

Pas de championnat cette semaine pour notre équipe de NF3, mais par contre c’est un huitième de finale de la coupe des P-A qui les attend ce samedi à 20H30, au centre de formation de Pau. Elles vont y affronter l’équipe 2 de l’US Pau NE, qui partira avec 28 points d’avance (différence de divisions). Les Paloises occupent actuellement la quatrième place du championnat de Pré-Région, avec 10 victoires pour seulement 4 défaites. Notre équipe sera fortement handicapée par les absences de Julie Mur (blessée), ainsi que celles de Céline Bourdon et Amélie Campergue (raisons personnelles). C’est donc à 6 éléments seulement qu’elles devront tout tenter pour essayer de se qualifier pour les quarts de finales.

Les Seniors (2) et Élodie Péré poursuivent leur chemin en tête de leur poule de D3 (Photo Claude Jouanserre).

 

Il ne reste plus que deux équipes invaincues dans cette seconde phase du championnat, les U13 et les Seniors (2). En effet, ce samedi nos U17 CTC ont trébuché du côté d’Audaux. Les U17 étaient exemptes.

U13-SCAN (2) : 69-34

En accueillant le SCAN (2), nos U13 terminent la phase aller de la compétition à la première place de leur poule avec 4 victoires en 4 matches. Toujours handicapées par de nombreuses absences sur blessures (4 filles), les sept valides ont eu un premier quart temps difficile. De la maladresse en attaque, des absences en défense et trop de ballons perdus sur des erreurs techniques, ont mis leur entraîneur en colère ! Une fois ces choses recadrées lors des deux minutes du repos, les filles ont présenté un bien meilleur basket sur les trois autres quarts. Il va falloir se montrer concentrées sur l’ensemble des matches, si elles ne veulent pas aller au-devant de cruelles désillusions !

SCAN-U17 CTC : 53-50

Défaite face à une formation largement à la portée de notre équipe de U17 CTC. Mais un manque de concentration sur les tirs faciles, un peu plus d’application sur les passes, de la détermination aux rebonds et de l’envie en défense, auraient pu inverser la tendance. Finalement, il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas pour une défaite de seulement 3 points ! Il y a du travail qui attend ces demoiselles aux futurs entraînements. Elles ont brûlé un joker, il faut vite se remettre au travail.

Seniors (2)-Mirepeix (2) : 52-28 

Les Seniors (2), malgré l’absence d’Élodie Lorite (fracture d’une main …au ski), restent invaincues. Après dix premières minutes mi-figue, mi-raisin, elles se sont reprises par la suite en imposant un jeu rapide et collectif. Des rencontres beaucoup plus difficiles les attendent.

Nos Seniors (2) et Rhizlane Kazaï (N°13), vont avoir du boulot face à Hendaye (2). (Photo Claude Jouanserre).

 

Ce samedi débutent la phase retour des championnats de jeunes, alors que notre équipe Seniors (2) jouera en huitième de finale du Trophée des Pyrénées-Atlantiques.

Ce sont nos U13 qui ouvrent le bal en accueillant l’entente Pau NE/Idron (2) à 13H30 au gymnase municipal. Avec toujours 4 blessées, ce seront encore avec seulement 7 joueuses valides que nos filles vont tenter de garder leur invincibilité.

Les U17 se déplacent à Sévignacq à 14H pour rencontrer Nord Béarn et tenter de confirmer la victoire du match aller (50-39). Par rapport à cette première rencontre nos filles enregistrent le retour de leur capitaine Marie Monfray, qui doit apporter encore un peu plus de puissance et de technique.

Les U17 CTC vont à Vialer rencontrer leurs homologues de Lembeye à 14H30. Ces dernières n’ont pas encore remporté la moindre rencontre, nos filles partent donc logiquement favorites à condition de bien respecter les consignes des entraîneurs. 

Nos Seniors 2 accueillent Hendaye (2) en huitième de finale du Trophée des P-A ce samedi à 20H30, au gymnase municipal. Nos joueuses vont partir avec un avantage de 14 points (différence de divisions) et ce ne sera pas de trop pour contrer cette belle formation du Pays Basque qui évolue en championnat de Pré.Régionale. De plus, avec l’absence d’Élodie Lorite blessée et de l’arrêt de Chloé Kamba, nos filles risquent d’être un peu justes en effectif. Il va falloir serrer les rangs !   

Nos joueuses ont été trop maladroites pour espérer faire douter Colomiers (photo EBPLO).

 

EBPLO : 56

C. Bourdon (8), E. Antoni (9), M. Brouca (cap 6), A. Campergue (3), A. Boukoulou (2), O. Irabé (5), P. Tarnachowicz (11), M. Absalon (12). Entraîneur : M. Chrzanowski.

Colomiers : 68

L. Silly (4), C. Gineste, E. Silly (15), M. Alibert (8), M. Massat (8), C. Danne (3), A. Souyeux (cap 10), E. Attiogbé (4), O. Aymard (16). Entraîneur : C. Dufaure.

À Mourenx, gymnase municipal, 150 spectateurs environ.

Arbitres : E. Simard et M. Castera.

Les quarts temps : 18-19, 12-18, 13-12, 13-19.

Nos joueuses de NF3 ont manqué l’occasion de sortir de la zone rouge en s’inclinant à domicile face à Colomiers. Certes, Julie Mur s’est blessée à la cheville jeudi soir à l’entraînement, mais cela n’explique pas tout ! Une nouvelle fois nos filles se sont montrées fébriles sur la ligne des lancers francs, avec 10 points laissés en route (14 sur 24).

Les deux formations débutent cette rencontre sans round d’observation, mais avec un avantage aux visiteuses (8-12, 4e). Pourtant, l’EBPLO revient vite dans cette partie avec Paula Tarnachowicz sur la ligne de réparation (malgré du déchet) et Céline Bourdon à mi-distance (23-19, 13e). À ce moment-là nos joueuses ont la possibilité de creuser un break, mais la maladresse aux lancers francs et sous le cercle est criarde ! Colomiers en profite pour repasser devant et virer en tête à la pause (30-37, 20e).

Au retour des vestiaires nos filles imposent un rythme élevé, qui étouffe les visiteuses. Ces dernières encaissent un 8-0 en 1.30mn, grâce à des ballons volés et adressés à Marion Absalon, Paula Tarnachowicz et Élodie Antoni (38-37, 22e). Colomiers fait le dos rond, laisse passer l’orage et se reprend pour repasser en tête (41-44, 28e). On peut encore y croire, mais trop de points sont laissés en route et ce sont les visiteuses qui appuient là où ça fait mal (45-58, 34e). Les locales jettent toutes leurs forces dans la bataille, mais ce dimanche Colomiers était bien le plus fort !

Martha Chrzanowski : « Ce soir je suis un peu déçue, car je suis convaincue que Colomiers était un adversaire qui était largement à notre portée. Nous avons laissé beaucoup d’énergie lors de nos quatre derniers matchs et la fatigue se ressent sur le terrain ! Il faut garder la tête haute, ce n'est pas parce que nous avons perdu ce soir que tout est fini, nous avons vu de belles actions. Nous devons garder le positif  et continuer à travailler pour aller gagner à Carmaux dans deux semaines. Nous allons rebondir ! ».