Les Seniors (2) et Morgane Lorite (ici avec le ballon), seront en danger face à Lembeye (Photo Claude Jouanserre).

 

Ce week-end, toutes nos équipes sont sur les terrains, même l’école de Basket qui reçoit Lahourcade et Billère ce samedi de 10H à 12H au gymnase de la cité scolaire, pour le deuxième plateau de la saison. Une occasion d’aller encourager ces futurs champions de la grosse balle orange.

Nos U13 se déplacent à Malaussanne pour y affronter l’équipe 2 du 2MBS, qui occupe actuellement la première place de la poule avec 3 victoires en 3 rencontres. Malheureusement, notre équipe sera fortement handicapée par les absences sur blessures de Maïtena Carricart, Margot Carriat, Lilou Widelka et Délia Hilloou, tandis que Sana Arafe est malade ! C’est donc avec seulement 6 éléments qu’elles vont essayer de faire tomber les locales dans leur salle.

Les U17 CTC reçoivent St Palais (2) ce samedi à 13H30 au gymnase municipal. Avec 1 victoire et 1 défaite, les visiteuses présentent un bilan équilibré, alors que nos filles comptent 2 victoires en 2 matches. Sur le papier nos joueuses partent favorites, à elles de le prouver sur le terrain !

À la suite de cette rencontre, nos U17 accueillent Orthez (2) à 15H30. Après leur belle prestation de samedi dernier à Pau NE, nos filles doivent poursuivre dans cette direction. Attention quand même, car les Orthéziennes possèdent un effectif riche en qualité ! 

Cette journée de samedi se terminera dans la salle des Sports de Vialer, où les Seniors (2) affronteront Lembeye à 20H30. Ces deux formations semblent sensiblement du même niveau si on compare leurs deux derniers résultats. C’est donc avec beaucoup de méfiance qu’elles doivent aborder ce déplacement. 

Sortie du banc, Marion Absalon (N°15) a largement rentabilisée son temps de jeu en inscrivant 12 points en 12 minutes (Photo EBPLO).

 

EBPLO : 72

C. Bourdon (12), E. Antoni (7), M. Brouca (cap 6), A. Campergue (4), A. Boukoulou (4), O. Irabé (10), J. Mur (8), P. Tarnachowicz (9), M. Absalon (12). Entraîneur : M. Chrzanowski

Dax : 47

C. Deslux (10), E. Lafourcade (3), E. Maisonnave (11), C. Lapeyre (2), T. Cerezo (cap 4), I. Fajnzilberg (2), M. Duclos (8), M. Duprat (7). Entraîneur : A. Lassoureille

À Mourenx, gymnase municipal, 250 spectateurs.

Les quarts temps : 11-13, 22-13, 16-9, 23-12.

Pour l’EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : A. Boukoulou (36e).

Pour Dax, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : M. Duprat (34e).

Malgré une Paula Tarnachowicz diminuée par la grippe, nos joueuses ont réalisé une partie référence face au deuxième du classement. Plus que la victoire, l’écart au score est impressionnant et tout à fait logique sur l’ensemble de cette partie.

Pourtant les deux formations mettent du temps à entrer dans cette rencontre, puisqu’il faut attendre plus de trois minutes pour voir le premier panier inscrit, les deux équipes défendant en zone dans ce début de match. Il vient des mains de Deslux, mais sur l’attaque suivante Céline Bourdon lui répond, cette rencontre vient enfin de démarrer (3-3, 4e). Beaucoup de ballons sont perdus dans ces dix premières minutes, les défenses prennent le pas sur les attaques. C’est Ophélie Irabé, avec deux réalisations consécutives, qui égalise pour ses partenaires (13-13, 11e). Dès cet instant, la machine se met réellement en marche, avec encore deux réalisations de Céline Bourdon derrière l’arc de cercle. La défense est toujours bien présente, l’EBPLO mène logiquement au moment du repos (33-26, 20e).

                                     Julie Mur et Marion Absalon terminent en boulet de canon ! 

Au retour sur le parquet, Martha Chrzanowski présente quatre petites et la seule Paula Tarnachowicz comme véritable intérieure. Notre entraîneur prend cette option pour contrer défensivement Maisonnave, très active en pénétration. Élodie Antoni enquille à trois points, suivie très rapidement par Céline Bourdon pour sa quatrième réalisation dans cet exercice, alors que Julie Mur est un véritable poison sous le cercle et fait preuve de beaucoup d’opportunisme (49-35, 30e). Il reste 10 minutes à tenir, mais au contraire, nos filles vont encore enfoncer le clou. Comme on l’écrit plus haut, Paula Tarnachowicz pas dans son assiette, regagne très rapidement le banc de touche. C’est Marion Absalon qui lui succède et qui se met de suite en évidence. Elle va provoquer des fautes, prendre des rebonds et inscrire des paniers grâce à son placement et sa technique. La marque sera clôturée par Marlène Brouca, pour effacer l’échec du match aller perdu avec 23 points d’écarts dans les Landes !

 

Martha Chrzanowski : "Au-dela du résultat positif, avec Guillaume nous sommes très satisfaits du comportement des joueuses. Elles ont pris consciences qu'elles étaient capables de faire certaines choses. Nous avons enfin une équipe qui se bat et qui veut réaliser des choses sur le terrain, c'est une équipe complètement métarmorphosée depuis le début du mois. Elles auront à coeur d'aller chercher toutes les futures rencontres qui nous attendent, nous les prendrons une par une, mais nous les prendrons sérieusement. Nous allons aller au bout de nos objectifs, tous ensemble".  

Les deux équipes réunies avant la rencontre. Les Mourenxoises sont en rouge (Photo Claude Jouanserre).

 

Ce mercredi, la section sportive du lycée de Mourenx, composée à 80% de joueuses de la section féminine de l'EBPLO, s’est déplacée à Salies du Salat pour y rencontrer son homologue du collège. Face à une formation composée de joueuses Minimes et Benjamines, nos filles ont mis du temps avant de rentrer dans cette partie (15-2, 5e). Sans s’affoler et au fur et à mesure de la rencontre, les Mourenxoises ont grignoté leur retard, pour s’imposer dans le money-time (53-55).

À l’issue de ce match, Jean-Louis Magué, Marion Absalon et Claude Jouanserre ont rencontré les collégiennes de Salies du Salat et leurs parents, afin de leur présenter notre structure et la façon dont nous travaillons en collaboration avec la cité scolaire de Mourenx. Ils ont expliqué comment les internes qui habitent loin sont logées le week-end, les rapports avec les enseignants et le suivi médical pour les joueuses blessées ou malades. Ils ont répondu aux questions de certains parents et leur ont proposé de venir le mercredi 8 février prochain de 14H à 16H au gymnase municipal de Mourenx, pour la journée de détection des U17 pour la saison prochaine. 

Cela faisait deux saisons que les relations avec cette structure n’existaient plus, alors que nous avons récupéré par le passé d’excellentes joueuses formées par cette section sportive. Nous allons essayer de réamorcer la pompe, ça ne sera peut-être pas pour la saison prochaine, mais comme ce collège dispose d’une majorité de joueuses Benjamines et Minimes premières année, possédant énormément de talents, ce déplacement peut être porteur pour les saisons suivantes, à condition de pérenniser ces échanges sportifs ! 

À l'image de Paula Tarnachowicz, nos joueuses avaient souffert lors du match aller. Souhaitons que dimanche les grimaces se transforment en rires au coup de sifflet final (Photo Claude Jouanserre).

 

NF3 : 13e journée

EBPLO (11e, 4v-8d)-Dax (2e, 9v-3d) dimanche 15H30

Invaincues ce mois de janvier, nos joueuses de NF3 reçoivent un gros bras de la poule, outsider pour la montée en NF2. Ayant subi une large défaite à l’aller (74-51), elles n’avaient pas lutté avec tous leurs moyens. Ophélie Irabé venait de débarquer deux jours avant, Marion Absalon n’avait pas encore repris la compétition et pour ne rien arranger à la situation, Julie Mur se blessait en première mi-temps et ne refoulait plus le terrain par la suite. Mais depuis, pas mal d’eau a coulé sous les ponts de l’Adour et du gave et ce dimanche l’équipe sera au grand complet. Même si la première partie de compétition n’a pas été favorable aux troupes de Martha Chrzanowski, la trêve de Noël a fait du bien au moral, comme le confirme  notre entraîneur : « Le groupe a retrouvé ses valeurs et son esprit d'équipe. Dax n'est pas un adversaire facile. Ce week-end, il nous faudra être très solide en défense et continuer à être agressif en attaque, comme nous le faisons depuis les deux dernières journées ! Cette semaine nous avons peaufiné certains aspects de notre jeu, afin de préparer au mieux cette rencontre. Je suis sûre que les filles auront à cœur et mettront tout en œuvre pour gagner ce match ! », conclut-elle.

 

 

 

 

Avec 16 points, mais surtout une activité incessante des deux côtés du terrain, Alberte Boukoulou a éclaboussé cette rencontre de son talent (Photo Claude Jouanserre).

 

Vacquiers : 44

C. Jacquelin, C. Cottavoz (4), A. Penavayre (6), M. Oliot (6), M. Tolou (cap 2), M. Restoy, C. Mari (4), E. Bonnefis (7), L. Miegeville (4), D. Guesnery (11). Entraîneur : J. Balanca

EBPLO : 53

C. Bourdon (10), E. Antoni (8), M. Brouca (cap), A. Boukoulou (16), O. Irabé (6), J. Mur, P. Tarnachowicz (13), M. Absalon. Entraîneur : M. Chrzanowski

À St Jean, salle Alex Jany, public clairsemé.

Arbitres : P. Lorrette et M. Olçomendy.

Les quarts-temps : 15-8, 7-18, 10-16, 12-11.

Pour l’EBPLO, 1 joueuse sortie pour 5 fautes : P. Tarnachowicz (40e).

Malgré l’absence d’Amélie Campergue retenue par ses obligations professionnelles, ses partenaires ont réalisé une très grande prestation. Cette partie débute sans round d’observation et sur un rythme très élevé. Les deux formations jouent vite, Paula Tarnachowicz et Ophélie Irabé sont à la conclusion des attaques, mais trop de ballons sont perdus par nos joueuses, ce dont profitent les locales pour prendre une bonne avance (16-8, 11e). C’est alors qu’Alberte Boukoulou va sortir du bois en inscrivant trois paniers consécutifs et Céline Bourdon y va d’un tir à 3 points, l’EBPLO vient de passer un 15-2 à Vacquiers (18-23, 16e). Dans le même temps, la défense Béarnaise est hermétique et solidaire ! Les locales vont réagir, mais un deuxième tir primé de Céline Bourdon au buzzer de cette première mi-temps donne un léger avantage à notre équipe (22-26, 20e).

                                                             L’EBPLO en patron !

Au retour sur le parquet, plutôt sur le linoléum qui sert de parquet tant les joueuses manquent d’appuis sur cette surface, les Hauts Garonnaises refont leur retard (28-28, 22e). C’est encore Alberte Boukoulou qui va se mettre en évidence pour relancer ses partenaires par des paniers extérieurs (30-38, 26e). À l’entame des dix dernières minutes nos filles possèdent un petit matelas d’avance (32-42, 30e). Il n’y a pas une minute de jeu et Paula Tarnachowicz écope de quatrième faute qui l’oblige à sortir pour la conserver pour la suite. Céline Bourdon enquille son troisième panier derrière l’arc de cercle, alors qu’Alberte Boukoulou continue son festival (34-48, 34e). L’EBPLO tient bien cette partie, mais va confondre vitesse et précipitation, car au lieu de « manger » le chronomètre, elles veulent continuer de l’emballer et perdent trop de ballons bêtement (40-48, 37e). Seulement, Alberte Boukoulou par son huitième panier, Céline Bourdon et Paula Tarnachowicz sur la ligne des lancers francs, assurent cette deuxième victoire consécutive de la saison.

 

Martha Chrzanowski : « Je suis très satisfaite du résultat, mais surtout de l’attitude des filles. On travaille bien aux entraînements, les joueuses ont pris confiance, certaines comme Céline Bourdon se libèrent. C’est une bonne cohésion d’équipe et une victoire collective. Aujourd’hui, je suis vraiment très fière de mes joueuses ».