Nous vous en avons déjà parlé sur ce site, nous allons de temps en temps vous donner des nouvelles des deux équipes qui vont venir le 2 juin prochain à Mourenx. Ce week-end se déroulait la finale de la coupe de France à Cormontreuil (banlieue de Reims) entre St Avold et Hyères, et pour notre plus grande joie, nous aurons l’occasion de recevoir les vainqueurs de la coupe. En effet, les Varois se sont imposés et ci-dessous vous pouvez lire l’article paru sur leur page Facebook ! En ce qui concerne le Centre Fédéral, ils étaient au repos ce week-end.

 

St Avold : 67

B. Konate (4), N. Oulini (17), L. Boterberg (19), C. Van Houke (3), V. Jaskula (4), P. Koti Bingo (11), J. Fleutot (4), S. Bader (cap 5). Entraîneur: M. Mensh.

Hyères : 90

J. Laureri (2), S. Nijdman, I. Ndiaye, N. Jouanserre (37), P. Nuttin, A. Boughania (18), D. Mosler (23), J. Duran (cap 10). Entraîneur : J. Mugnaini.

À Cormontreuil, gymnase de la Paix, public nombreux.

Arbitres : C. Villard, J. Corvaisier, D. Quin.

Les quarts-temps : 13-27, 21-19, 18-18, 15-26. 

 

C’est sous une chaleur étouffante et dans une salle bien remplie, que débute cette 33ème édition de la finale de la coupe de France Handibasket, avec une affiche inédite. Les spectateurs ont eu droit à une rencontre beaucoup plus indécise que ne l’indique le score, même si les joueurs d’Hyères ont toujours mené au score. Il n’y a pas de round d’observation entre ces deux formations qui se connaissent par cœur, dès l’entame elles se rendent panier pour panier (6-6, 2e). C’est le moment que les Hyèrois choisissent pour resserrer leur défense et accélérer le jeu. En trois minutes, ils vont passer un 13-0 aux Mosellans, qui vont traîner ce déficit tout au long de cette première mi-temps (6-19, 5e). Dès cet instant les deux formations vont garder sensiblement cet écart, alors que les Hyèrois auraient pu le creuser avec un peu plus de concentration et de précision dans les passes. St Avold va légèrement revenir dans la partie (27-37, 16e),     avant une dernière accélération des Varois (34-46, 20e).

                                      Personne ne veut lâcher !

Au retour sur le parquet on assiste à un mano à mano, où chaque formation ne veut rien lâcher. Hyères a la possibilité de creuser l’écart, seulement quelques actions sont trop personnelles et certains oublient de jouer collectivement, se qui permet aux Mosellans de continuer à espérer (40-48, 24e).  La lutte est sévère sous les cercles, la tension est à son extrême, chaque panier vaut de l’or. À l’entame des dix dernières minutes, les Varois ont un léger avantage (52-64, 30e). Finalement, c’est à l’usure que ceux-ci vont venir à bout de leurs adversaires qui croulent sous le poids des fautes (58-75, 35e). Les dernières minutes sont parfaitement gérées par les hommes de Jérôme Mugnaini, qui ramènent la coupe sur les bords de la Méditerranée pour la huitième fois de leur histoire !

 

     

 

 

Seniors 2

2ème division départementale

 

 

                                          Les seniors 2 en demi-finales

                    

François Perez, Julie Mur et leurs seniors 2, n'en ont pas terminé avec la compétition, troisièmes au classement final de leur championnat de 2ème division elles vont affronter Malaussanne  (2ème) pour le compte des demi-finales. Cette rencontre aura lieu le week-end des 12 et 13 Mai sur le terrain de la mieux classée, c'est à dire en Soubestre ( Malaussanne ou Mazerolles). L'autre demi-finale opposera à Saint Palais, les locales invaincues à Lahourcade, quatrième du classement.

 

                     La montée en pré-région toujours possible

 

C'est écrit dans le règlement sportif, les deux vainqueurs se disputeront lors de la finale le titre de champion départemental de deuxième division qui donnera un billet d'accession directe à la division supérieure mais si le titre revenait à l'une des deux premières équipes du classement alors la formation classée troisième serait promue en championnat pré-régional. En un mot si nos seniors 2 sont championnes elles sont en pré-région, si c'est Saint-Palais ou 2MBS, elles y sont aussi. La seule formation qui pourrait contrarier ce scénario en devenant Champion de 2ème division c'est Lahourcade. Nos voisines ne nous en voudrons pas si nous devenons l'espace d'un week-end les supporteurs inconditionnels de Saint Palais. Nous pensons que nos filles ont une chance dans la quête du titre, la saison n'est pas finie.

NF3

22ème journée

Anglet2 48 – 72 EBPLO Mourenx

Arbitres : Mme Laboubé et M. Nassiet

Quarts temps : 11 – 25, 22 – 12, 8 – 19, 7 – 20

La marque :

EBPLO Mourenx : 10 lancers réussis sur 13 tentés, 6 paniers à 3 points, 11 fautes

Bourdon 8, Brugat 3, antoni 8, Brouca 6, campergue 11, Murillo 5, Mahsas 11, Boukoulou 12, Absalon 8.

Anglet : 7 lancers réussis sur 8 tentés, 3 paniers à 3 points, 9 fautes

Berges 4, Blanc, Ibarlosa 10, Graziano 5, ; Pinault 8, Schmidlin 2, Mirailh 6, Nomel 7.

 

                               Une belle victoire et des regrets aussi !

A nombre égal avec les autochtones, les supporteurs mourenxois ont apprécié à juste titre le spectacle offert pour ce baisser de rideau par les joueuses de l’Élan. Une fois n'est pas coutume ce sont elles qui démarrent le mieux, 2 – 6, 2e, puis 9 – 17, 6e, Élodie Antoni, Amélie Campergue trouvent des ouvertures alors que Alberte Boukoulou est adroite dans la peinture. Marlène Brouca et ses partenaires très présentes en défense dominent ce premier acte, 11 – 25, 10e.

Les choses vont se gâter dans le second quart temps, passées en défense de zone, les Basques ralentissent le jeu des Béarnaises qui n'arrivent plus à alterner jeu intérieur et jeu extérieur. Les locales reviennent au score, 22 – 28. Les visiteuses ne marquent plus, le trois points de Géraldine Murillo par ailleurs très active en défense, ne peut enrayer la remontée locale, 33 – 33, 20e.

Promu pour l'occasion coach principal Guillaume Mouliat, (Martha Chrzanowski était retenue professionnellement), a sans doute su trouver les mots dans l'intimité des vestiaires car les vingt dernières minutes vont être totalement à l'avantage des Béarnaises et ce quelque soit le cinq sur le terrain, Sous la houlette d'une Clémence Brugat incisive, l'EBPLO monte en température, Marion Absalon s'impose sous les cercles et Céline Bourdon trouve deux fois la mire derrière l'arc de cercle 37 - 46, 28e. Amélie Campergue et Lina Mahsas l'imitent à leur tour, l'écart grimpe à plus 15, 37 - 52, 29e.

Le dernier quart temps sera du même tonneau, chacune apportant sa pierre à l'édifice et faisant fructifier le score, 41 – 61, 35e puis 41 – 66, deux minutes plus tard. Enfin 46 – 72,  plus gros écart à quelques secondes du dernier coup de sifflet de la saison, laissant ainsi à tout le monde, aussi bien une agréable impression sur la rencontre qu'autant de regrets sur la saison.

 

EBPLO Mourenx 85 – 31 Castétis – Gouze- Arthez

Gymnase municipal

Arbitres : P. Bourdais et M. Labat

Quarts temps : 15-8, 24-5, 19-7, 27-11

La marque :

EBPLO Mourenx : 85 pts, 6 lancers réussis sur 9 tentés, 3 paniers à 3pts, 13 fautes

Mague F. 20, Lagourgue 4, Jaury 8, Mur A. 4, Mur I. 14, Baman F. , Pere E., Lorite M. 7, Kazai R. 6, Lorite E. 22

Castétis : 31 pts, 5 lancers réussis sur 10 tentés, 2 paniers à 3 pts, 9 fautes

 

                                         Les seniors 2 terminent en beauté

 

Si les visiteuses démarrent mieux 2 – 5, les Mourenxoises une fois rentrées dans la partie vont égaliser et si l'adresse se fait attendre un peu leur domination sous les cercles commence à peser, 15-8, 10e.

Le second quart temps va être rédhibitoire pour les visiteuses, François Pérez pianote sur son banc et trouve quelque soit le cinq sur le terrain des solutions en attaque, l'adresse revient et le score s'envole 39-13, 20e.

Au retour des vestiaires, Castétis ne baisse pas les bras et profite de quelques oublis défensifs des locales, pas de quoi remettre en question la domination des Mourenxoises surtout que ces dernières se reprennent pour se mettre définitivement à l'abri, 58 – 20, 30e. On pouvait craindre qu'une fois la victoire assurée nos filles lâchent du lest mais coach François met en place une défense tout terrain et les mobylettes qui défendent en premières lignes s'en donnent à cœur joie faisant valoir leur vitesse, les contre-attaques fusent, on assiste à de jolies combinaisons, les filles se font plaisir, l'écart devient conséquent, (+54), mettant un point d'honneur à une saison régulière très satisfaisante, l'équipe terminant dans le quatuor de tête.

NF3

22ème journée

Anglet2 - EBPLO Mourenx

Dimanche 15h30

Arbitres : Mme Laboubé et M. Nassiet

 

 

 

 

Pour l'honneur

 

 

Avant que ne baisse définitivement le rideau dimanche soir sur cette saison 2017-2018, il reste à nos joueuses une dernière rencontre à disputer. Une rencontre qui ne changera rien pour les deux équipes en présence, hélas. Ce sera seulement une affaire d'honneur bien avant une question de suprématie départementale qui à ce stade ne veut plus rien dire du tout.

Nous voulons parler ici de l'honneur que toute basketteuse se doit de défendre afin de se faire respecter sur le terrain, de l'honneur que chacune doit à son maillot et à ses couleurs dont les joutes d'antan ont fait la fierté, enfin (ou presque) de l'honneur d'une équipe dont la devise était il n'y a pas si longtemps « On ne lâche rien ».

Cette devise qui valut au club de disputer deux fois le final four en Ligue 2, mais pas seulement, une devise toute aussi d'actualité lors de la remontée chèrement acquise de la Pré-nationale à la NF3, il y a trois ans et qui cette saison nous a semblé parfois un peu galvaudée, car il ne suffit pas de le dire, il faut le faire.

La NF3, un niveau de compétition maintenu à bout de bras ces dernières années que l'on va devoir quitter et qui représente non seulement un coup d’arrêt mais aussi une marche arrière préjudiciable pour les projets du club surtout quand on sait l'effort que demande de remonter.

Avant de faire, la tête froide, l'indispensable analyse des raisons d'un fiasco d'une formation qui semblait bâtie pour atteindre un résultat final bien plus ambitieux et de poser des bases solides pour mieux repartir tant avec les seniors qu'au niveau des jeunes, il nous faut conclure cet exercice de la meilleure des manières par une victoire face à une équipe déjà condamnée depuis plusieurs mois.

Que l'on ne croit pas que ce sera chose facile, ce serait mal connaître la fierté des Basques et la défense de leur honneur qu'elles nous opposeront afin de nous rendre la tâche compliquée pour sortir la tête haute de ce championnat.